Russie : des bélugas piégés dans la banquise

le
0
Il faudra probablement trois jours au brise-glace russe Roubine pour atteindre ces cétacés blancs de l'Arctique.

Une centaine de bélugas sont actuellement prisonniers de la banquise dans la région russe très isolée de la Tchoukotka, située à 6000 km de Moscou. «Une situation étonnante dans la mesure où ils sont parfaitement adaptés à cet environnement», commente Hélène Bourges, chargée de campagne Océans à Greenpeace France.

Très sociables, ces cétacés, affectueusement surnommés les «canaris des mers» à cause de leur babil, se déplacent habituellement en groupes composés d'individus du même âge et du même sexe. Une caractéristique qui explique que l'on puisse parfois en dénombrer plusieurs centaines, voire un millier au même endroit. Ils migrent au rythme des saisons et à cette époque suivent la banquise.

Assez de nourriture jusqu'en janvier

Le brise-glace russe Roubine doit leur porter secours. «Le remorqueur est prêt à aller aider les bélugas piégés par les glaces, mais pour l'instant une tempête dans cette région de la mer de Béring (...) l'en empêche.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant