Russie : assigné à résidence, l'opposant Navalny fait appel

le
0
Russie : assigné à résidence, l'opposant Navalny fait appel
Russie : assigné à résidence, l'opposant Navalny fait appel

Condamné mardi à une peine avec sursis pour détournement de fonds, l'opposant russe Alexeï Navalny a fait appel ce mercredi de son assignation à résidence jusqu'au 15 février. «La défense d'Alexeï Navalny a fait appel du verdict (datant du 19 décembre. ndlr) de la cour de l'assigner à résidence, jusqu'à l'entrée en vigueur du jugement», a écrit sur Twitter son avocat Vadim Kobzev.

Alexeï Navalny a été brièvement arrêté mardi soir, alors qu'il tentait de se rendre à une manifestation de ses partisans organisée au pied des murailles du Kremlin. «Oui, l'assignation à résidence est toujours en vigueur, mais aujourd'hui, j'ai trop envie d'être avec vous. C'est pourquoi je me rends moi aussi à la manifestation», avait-il lancé sur sa page Twitter. Le Service de l'exécution des peines (FSIN) a déposé plainte ce mercredi pour «violation de l'assignation à résidence» auprès de la justice, selon un porte-parole cité par l'agence de presse Ria Novosti.

Le charismatique blogueur et opposant a été condamné pour «escroquerie » à trois ans et six mois de prison avec sursis, son frère Oleg écopant de la même peine, mais de prison ferme. Un jugement que l'opposition russe voit comme un règlement de compte politique organisé par le Kremlin. Navalny a invité ses partisans à descendre dans la rue pour «détruire» le régime du président Poutine, environ et 1.500 personnes selon la police ont répondu à son appel mardi soir. Malgré un froid glacial, les manifestants se sont rassemblés sur la place du Manège, à deux pas du Kremlin, quadrillé par d'importants effectifs policiers. Au cours de la manifestation, qui a duré près de trois heures et s'est déroulée dans le calme, une centaine d'entre eux ont été interpellés, selon la police. Plus de 70 d'entre eux étaient toujours détenus mercredi et devaient être jugés dans la journée, selon l'ONG russe OVD-Info, spécialisée dans le monitoring des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant