Russie : 30 militants de Greenpeace risquent 15 ans pour "piraterie"

le
1
Le brise-glace Arctic Sunrise arraisonné par les services de sécurité russes dans la mer de Pechora.
Le brise-glace Arctic Sunrise arraisonné par les services de sécurité russes dans la mer de Pechora.

Le tribunal Leninski de Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie, a ordonné jeudi la mise en détention préventive pour deux mois, jusqu'au 24 novembre, de trois militants étrangers de Greenpeace, accusés de "piraterie". "Des militants du Canada, de Nouvelle-Zélande et de Pologne ont été placés en détention pour deux mois", a précisé l'ONG écologiste sur son compte Twitter. Il s'agit du Polonais Tomasz Dziemianczuk, du Néo-Zélandais David John Haussmann, et du Canadien Paul Douglas Ruzycki.Peu auparavant, la justice russe avait pris une décision similaire à l'encontre de deux Russes, Denis Siniakov, photographe ayant travaillé dans le passé au bureau de Moscou de l'Agence France-Presse, et un porte-parole de Greenpeace, Roman Dolgov. Selon l'agence russe Interfax, Denis Siniakov a insisté lors de sa comparution sur le fait qu'il avait seulement photographié l'action de Greenpeace et de fait pas pris part aux événements. Mais le tribunal a justifié sa décision en expliquant que ce photographe, travaillant régulièrement pour Greenpeace, se rendait souvent à l'étranger et risquait de quitter la Russie.Trente militants risquent 15 ans de prison

Au total, trente militants de Greenpeace comparaissent devant la justice, accusés de "piraterie", un crime passible de 15 ans de prison : à bord du brise-glace Arctic Sunrise, ils avaient tenté d'aborder une plateforme pétrolière du géant Gazprom dans l'Arctique pour protester contre les projets...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4426670 le jeudi 26 sept 2013 à 16:12

    Ca coute plus cher en Russie que dans les pays de l'Ouest........ C'est bien pour la Russie, moins bon pour nous, ils vont revenir....