Russes et Turcs échangent des accusations sur la Syrie

le
0
    MOSCOU/ISTANBUL, 4 février (Reuters) - La Russie a dit 
craindre jeudi que la Turquie ne prépare une incursion militaire 
en Syrie, alors que le gouvernement d'Ankara accusait Moscou de 
chercher à couvrir ses "crimes" dans ce pays. 
    "Le ministère russe de la Défense a constaté des signes de 
plus en plus nombreux selon lesquels les forces armées turques 
se préparent à lancer des opérations sur le territoire syrien", 
a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor 
Konachenkov. 
    Moscou a ajouté que les autorités turques avaient refusé 
"sans fournir d'explication précise" il y a quelques jours à la 
Russie de mener des vols de reconnaissance au-dessus du 
territoire turc, près de la frontière syrienne. 
    "Le ministère russe de la Défense considère cela comme un 
dangereux précédent et une tentative de dissimuler des activités 
militaires illégales près de la frontière syrienne." 
    En portant de telles accusations, les Russes cherchent à 
cacher leur propres crimes en Syrie, ont déclaré les services du 
Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. 
    "Ils veulent détourner l'attention de leurs attaques contre 
les civils en Syrie, un pays qu'ils ont déjà envahi. La Turquie 
a le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour 
assurer sa sécurité", a dit un responsable turc. 
 
 (Jack Stubbs et Nick Tattersall; Guy Kerivel pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant