Rupert Murdoch : «Mon influence est un mythe»

le
0
Le magnat des médias témoigne durant deux jours devant la commission d'enquête sur le scandale des écoutes.

«Si j'ai dit ça, ça devait être sous l'effet de l'alcool!» Interrogé sur le fait de s'être vanté en disant «c'est moi!», pointant du doigt un téléviseur qui annonçait une victoire des conservateurs dans les années 1980, Rupert Murdoch a botté en touche sur le ton de l'humour. Au lendemain de son fils James, mardi, le patron du groupe de médias News Corp. s'est montré plus à l'aise, moins sur la défensive, plus habile aussi face aux questions de la commission du juge Leveson sur les pratiques des médias mises en place par le gouvernement Cameron. Dans la chambre 73 de la Cour royale de justice de Londres, l'homme d'affaires de 81 ans fixe le tempo, prend son temps pour répondre, interrompt son interrogateur, cherche à mettre son auditoire dans sa poche par des traits d'ironie. Durant les quatre premières heures de cette audition qui doit reprendre ce jeudi, il s'est efforcé de nier tout jeu d'influence entre son groupe, ses journaux et les politiciens britannique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant