Rummenigge s'est calmé avec le PSG

le
0
Rummenigge s'est calmé avec le PSG
Rummenigge s'est calmé avec le PSG

Très critique lors de l'arrivée des Qataris à la tête du PSG, Karl-Heinze Rummenigge, le dirigeant du Bayern Munich, adopte désormais un ton plus doux à leur encontre. Nouvelle preuve ce lundi dans un long entretien dans L'Equipe.

Qu’il est fort ce Nasser ! Le président du PSG est arrivé à adoucir l’un de ses plus fervents opposants, Karl-Heinze Rummenigge. « L'image du Qatar souffre de manière dramatique à cause de son engagement dans le PSG, s’était-il plaint en février 2013 dans Le Parisien. Le monde du football ne se base pas sur des placements d'argent, mais sur des valeurs, et en ce moment ces valeurs sont totalement bafouées par certains. Le Qatar doit faire très attention à ne pas avoir un problème d'image. Il a décroché l'organisation de la Coupe du monde 2022 dans des conditions très critiquées à la FIFA. » Le non-respect des règles du fair-play financier du club parisien ulcérait à cette époque le président de l'Association des clubs européens (ECA). Trois ans plus tard, la donne a bien changé…

Rummenigge : « Nasser, je le trouve fort sympathique »

Interrogé par L’Equipe sur sa position à propos des formations financées par des propriétaires venant du Golfe, le président du conseil d’administration du Bayern Munich s’est montré beaucoup moins vindicatif. « C’est un autre monde de fonctionnement ! Lors du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions, j’ai eu une longue discussion avec Nasser (Al-Khelaïfi). Je le trouve fort sympathique et nos relations sont bonnes, a confié l’ancien buteur désormais âgé de 60 ans. Il va prochainement intégrer le conseil de l’ECA que je préside. Nos modes de travail sont complètement différents. Nous, nous devons nous autofinancer. Pour le moment, cela fonctionne et j’espère que cela sera le cas encore de longues années (…) Avec leurs droits télé pharamineux, les clubs anglais ne sont plus aussi dépendants de leurs propriétaires qataris ou russes. Mais même mon collègue parisien a modifié son modèle économique. A ses débuts, ça n’était que le Qatar et désormais il y a aussi les droits télés qui sont plus importants que chez nous. Au PSG, il n’y avait qu’une source de revenus. Désormais, il y en a plusieurs. »

Rummenigge : « Le prochain Mercato sera compliqué »

Karl-Heinze Rummenigge a profité de cet entretien pour évoquer le prochain Mercato. Si l’explosion des droits télés devrait être favorable aux clubs anglais pour se renforcer une nouvelle fois, le dirigeant allemand ne s’attend pas pourtant à de très gros transferts : « Les clubs anglais dominent économiquement le football européen. Il n’y a pas que Chelsea, Manchester City ou Manchester United, estime-t-il. Il y a aussi des clubs moins huppés, comme Stoke City, qui est soudainement capable de recruter un joueur moyen à un prix extravagant. Je peux déjà vous dire que le prochain Mercato sera compliqué. Des clubs comme le PSG, la Juventus, le Bayern et les clubs espagnols ne vont pas vouloir vendre leurs joueurs phares, car ils n’auront plus les mêmes possibilités d’enrôler de grands joueurs. Avant, seul le prix était capital. Aujourd’hui, il faut aussi inclure les supporters, les médias, la compétition, ce qui fait que le marché est devenu plus compliqué que jamais. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant