Rugby: Yachvili offre Challenge européen à Biarritz

le
0

PARIS (Reuters) - Le Biarritz olympique a remporté vendredi le Challenge européen en battant 21-18 en finale de l'épreuve un autre club de rugby français, le Racing Club Toulon, grâce à la botte de son demi de mêlée Dimitri Yachvili.

Auteur des 21 points de l'équipe, Yachvili - élu homme du match - permet ainsi à Biarritz de disputer la saison prochaine la 13e H-Cup de son histoire alors que le RCT va désormais se consacrer aux barrages du Top 14 pour rallier les demi-finales du championnat de France.

"L'homme du match, pour moi, c'est Biarritz, c'est toute l'équipe", a dit Yachvili sur France 4 au terme d'une rencontre vierge de tout essai.

A la botte de l'international français a répondu celle de l'ancien international anglais, Jonny Wilkinson, 98 sélections et champion du monde en 2003.

L'ouvreur anglais a, lui aussi, inscrit tous les points de son équipe avec cinq pénalités et un drop.

Au petit jeu des coups de pied, le BO a donc pris l'avantage et ce, dès la pause où les Basques menaient 12-9, l'arrière Benjamin Lapeyre manquant une pénalité juste avant la mi-temps qui aurait remis les deux équipes à égalité.

RÉCOMPENSE

Biarritz a repris sa route victorieuse en deuxième période mais les Varois ont réussi à recoller au score à la 66e minute, 18-18.

Quatre minutes plus tard, Wilkinson a manqué une pénalité qui aurait pu inverser le cours de la rencontre et c'est finalement Yachvili qui a mis un point final à la rencontre à la 74e, le BO résistant ensuite aux assauts de Toulon.

A trop tarder à tenter le drop dans les arrêts de jeu, les Toulonnais ont manqué l'occasion d'égaliser et de s'offrir des prolongation en allant à la faute. Yachvili n'a plus eu alors, qu'à botter en touche pour sceller la victoire des siens.

"C'est merveilleux ce qu'on a fait. Cet hiver, on était au fond du trou", a rappelé Sylvain Marconnet, dont l'équipe était dernière du Top 14 en décembre et qui est désormais sauvée de la relégation.

"C'est la magie du rugby, du sport. On a pris nos responsabilités et aujourd'hui, on a le trophée", a ajouté le pilier biarrot.

Ce succès continental est aussi un beau cadeau fait à Patrice Lagisquet, entraîneur du club qui quittera le BO en fin de saison pour rejoindre le staff de l'équipe de France dirigé par Philippe Saint-André, le sélectionneur.

"C'est génial. Ce trophée vient récompenser cette équipe qui a été courageuse jusqu'au bout", a dit Lagisquet, les yeux humides.

La déception toulonnaise a été à la hauteur de la désillusion, même s'il lui reste encore le championnat de France pour espérer son premier titre depuis 20 ans. L'opération commencera le 26 mai où les hommes de Bernard Laporte recevront le Racing-Métro au stade Mayol.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant