Rugby, XV de France : Serin, l'étoile naissante

le , mis à jour à 11:50
0
Rugby, XV de France : Serin, l'étoile naissante
Rugby, XV de France : Serin, l'étoile naissante

On ne le voit pas tout de suite au milieu des malabars en short. Puis une tête blonde surgit, hirsute, chapeautant une silhouette gracile. Et l'évidence apparaît. Ce lutin poids plume, brindille (1,80 m, 76 kg) au pays des mammouths, semble né pour jouer au rugby. Baptiste Serin est un gamin chanceux. Tellement doué qu'il rend les autres, à ses côtés, besogneux, internationaux ou pas.

 

Le voilà, à 22 ans, s'entraînant avec les Bleus, prêt à entrer sur la pelouse du Stade de France, après-demain contre l'Australie, quand Maxime Machenaud lui cédera sa place en seconde mi-temps, comme à Toulouse, samedi lors de la victoire contre les Samoa (52-8). Un faisceau de lumière de plus braqué sur ce phénomène qui s'est révélé chez les grands lors de la tournée en Argentine, en juin dernier, après avoir ébloui son monde dans les catégories jeunes.

 

« Je trouve qu'il y a un peu trop d'emballement autour de moi, lâche le demi de mêlée bordelais. Je relativise par rapport à tout ça parce que je sais très bien que tout peut aller très vite dans l'autre sens aussi. »

 

Le visage lisse, le regard vif et espiègle, il lance d'une voix ferme : « Je me remets tout le temps en question. Je n'ai rien fait du tout encore alors je préfère rester tranquille. J'essaie d'être réfléchi et d'avoir de l'audace à la fois. Mon insouciance peut apporter quelque chose, mais je ne suis à l'abri de rien. On peut être un espoir et se transformer très vite en désespoir. Mon entourage m'aide à garder les pieds sur terre. Mes parents, ma copine, voient toujours le négatif avant le positif. Cela m'empêche de prendre la grosse tête. »

 

Enfant unique, né à La Teste-de-Buch en Gironde, formé au club de Parentis-en-Born dans le nord des Landes, le criquet a toujours été en avance sur son âge. Aujourd'hui, il sait tout faire avec un ballon ovale et peut aussi bien évoluer comme ouvreur ou même arrière. Il décide vite, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant