Rugby: victoire pour Toulouse en HCup, défaite pour le Racing

le
0

par Cécile Grès

PARIS (Reuters) - Le Stade Toulousain a remporté une deuxième victoire en Coupe d'Europe, samedi, sur le terrain de Trévise (33-21) alors que le Racing-Métro subissait une lourde défaite 30-7 face aux Saracens.

Après une victoire face au Munster samedi dernier au Stade de France (22-17), le Racing Métro a livré un second match délocalisé au Stade du Roi Baudouin à Bruxelles choisi par ses adversaires en raison de travaux à Vicarage Road.

La première mi-temps a rapidement tourné au cauchemar pour les Racingmen. Ils ont concédé deux essais à l'ailier Chris Wyles, dont c'était le 100e match pour les Sarries (22e) puis au deuxième ligne Steve Borthwick, sept minutes plus tard.

A 20-3, le score est déjà lourd à la mi-temps d'autant que le Racing termine la première période à 14 le troisième ligne Bernard Le Roux ayant écopé d'un carton jaune à la 36e minute.

La seconde période est à l'image de la première, la possession de balle est anglaise et les Franciliens subissent. Seul Benjamin Fall réussit à donner un peu d'impulsion. A la 49e minute, il perce la défense des Saracens, court vers l'en-but et transmet à Fabrice Estebanez qui commet un en-avant à trois mètres de la lige d'essai.

Gonzalo Quesada démarre alors son coaching. Il lance une première ligne 100% française composée d'Eddy Ben Arous, Dimitri Szarzewski et Luc Ducalcon qui sont tous les trois sélectionnés pour la tournée d'Automne du XV de France.

TOULOUSE PREMIER SANS BONUS

Les Ciel et Blanc ne trouvent l'ouverture qu'à la 60e minute sur un essai collectif aplati par Juan Imhoff entre les poteaux. A l'heure de jeu, ils restent menés (23-10).

Pendant les vingt dernières minutes, le Racing va tenter d'obtenir le bonus défensif mais à la 77e minute, le 3e ligne Will Fraser marque le troisième essai des Saracens.

Le Racing rentre de Bruxelles bredouille et compte déjà cinq points de retard au classement de la poule 1. Pour son troisième match, il recevra Edimbourg le 8 décembre.

Plus profitable a été l'expédition en Italie du Stade Toulousain qui revient de Trévise avec une victoire et, malgré l'absence d'un bonus offensif, la première place de la poule 2 dans l'attente du match Leicester-Ospreys prévu dimanche.

Les champions de France se sont imposés par trois essais, un de pénalité, un de Louis Picamoles et un de Vincent Clerc, trois transformations et quatre pénalités de leur Luke McAlister.

Le score des Italiens ne repose que sur sept pénalités de leur ouvreur Kristopher Burton.

Déjà vainqueurs de Perpignan en 2009 et de Biarritz l'an dernier, ils ont cependant rêvé d'un nouvel exploit pendant une heure et menaient 18-9 à la mi-temps et 21-12 à la 50e minute.

C'est à ce moment-là, alors que Toulouse jouait à 14 après l'expulsion temporaire de Vincent Clerc coupable d'un en-avant volontaire, que le match a commencé à tourner pour Toulouse sur un carton jaune infligé au n°8 italien Robert Barbieri.

Trois essais en dix minutes l'ont fait basculer. Seul regret, le quatrième essai du point de bonus n'est jamais venu et les Rouge et Noir ont fini le match à 14 après l'expulsion sur deuxième carton jaune du talonneur Christopher Tolofua pour plaquage dangereux.

Les Toulousains recevront les Ospreys le 8 décembre.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant