Rugby: une demi-finale du Challenge au goût de Top 14

le
0

par Claude Canellas

BORDEAUX (Reuters) - La deuxième demi-finale franco-française du Challenge européen aura samedi le parfum d'un match de bas de tableau du Top 14 entre Biarritz, neuvième et quasiment sauvé de la relégation, et Brive, qui jouera sa place dans l'élite le week-end suivant face à Bordeaux.

Si Biarritz s'est donné un peu d'air grâce à sa victoire samedi face au Racing Métro (22-13), qui lui permet de posséder cinq points d'avance sur le premier relégable, Bayonne, à deux journées de la fin de la saison régulière, pour Brive, la situation est plus tendue.

Quatorzièmes à égalité de points avec Bayonne, les Corréziens reçoivent dans huit jours l'Union Bordeaux-Bègles qui les précèdent de trois points au classement pour le match de la dernière chance.

Pour autant, les hommes de l'entraîneur Ugo Mola ne se rendent pas au Pays basque sans ambition même si, comme tout au long de cette compétition européenne, il alignera un XV très remanié qui reste cependant sur une victoire en quart de finale face à Llanelli et ses internationaux gallois (15-11).

"C'est la fin de saison. Notre effectif a beaucoup donné, a vendu chèrement sa peau, n'a jamais triché. Ce groupe est capable encore une fois d'aller chercher un résultat, d'aller chercher la finale", dit l'ancien ailier international.

"C'EST LA CAROTTE"

Entre le champion d'Europe 1997 et des Biarrots qui ont échoué deux fois en finale en 2006 et 2010, cette demi-finale de Challenge européen n'aura pas la saveur des grands événements.

Mais du côté des Basques on y voit surtout un trophée à remporter.

Pour le demi de mêlée international Dimitri Yachvili, qui aurait préféré être confronté à une équipe anglo-saxonne, "c'est la carotte. C'est déjà un trophée de plus à mettre dans notre palmarès, mais c'est aussi au bout une qualification pour la Coupe d'Europe et ce n'est pas négligeable".

Le staff technique a décidé de se passer des services du troisième ligne international Imanol Harinordoquy, touché au genou, mais enregistrera le retour dans le groupe du Norvégien Magnus Lund, éloigné des terrains depuis six mois.

Le BO alignera cependant une équipe construite pour s'imposer et qui ne prendra pas son adversaire à la légère.

"Ce qui fait de nous le favori de ce match c'est qu'on joue à domicile, qu'on les a battus il n'y a pas très longtemps ici (26-11) et qu'eux ont un match quasiment vital à jouer la semaine prochaine", assure le directeur du rugby du BO, Patrice Lagisquet.

"Le contexte nous paraît un peu plus favorable. Maintenant, cette équipe joue les matches à fond et va certainement nous poser des problèmes. Il ne faudra pas tomber dans un rugby euphorique qui pourrait être contre-productif."

Les Biarrots, qui ont raté leur saison, ont l'occasion en deux matches de la sauver, alors que c'est dans les dernières joutes du Top 14 que l'avenir des Brivistes se jouera.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant