Rugby: un concentré de compétences pour le XV de France

le
0

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Le nouveau sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, a voulu "associer les compétences" en choisissant Patrice Lagisquet et Yannick Bru pour former un encadrement restreint.

"J'ai voulu un staff resserré pour préparer le match contre l'Italie (le 4 février dans le Tournoi des six nations). Nous aurons peu de temps. Il faudra aller à l'essentiel et je ne veux pas plusieurs voix à l'entraînement pour cette première semaine. Ce sera un staff évolutif pendant quatre ans", a déclaré Philippe Saint-André vendredi devant la presse.

Annoncés respectivement comme entraîneur des arrières et entraîneur des avants, le directeur rugby de Biarritz, Patrice Lagisquet, et l'entraîneur des avants de Toulouse, Yannick Bru, seront mis à la disposition de l'équipe de France pendant les matches du Tournoi des six nations tout en honorant leur contrat avec leur club jusqu'à la fin de la saison 2011-2012.

Ils sont intégrés dans le comité de sélection.

Les deux futurs adjoints seront sous contrat à temps plein avec la Fédération française de rugby (FFR) à l'issue de la saison sportive actuelle en juin 2012.

"Ils étaient là hier. On a déjà travaillé énormément avec internet. On se voit régulièrement", a dit Philippe Saint-André, qui a pris ses fonctions le 1er décembre. "Cela ne me gêne pas qu'ils soient encore en club. Ils ont les mains dans le cambouis et restent près de la réalité. On écrit à trois le système de jeu, tout en sachant qu'il sera évolutif", a-t-il ajouté.

Comme à Gloucester, Sale et Toulon, Philippe Saint-André cumulera les postes de sélectionneur et de manager. Du coup, Jo Maso, au poste de manager depuis 1995, quitte sa fonction mais prend la présidence du comité de sélection.

COMITÉ DE SÉLECTION LE 5 JANVIER

L'encadrement comportera d'autres nouvelles têtes. Antoine Marin rejoint la délégation du XV de France comme directeur opérationnel chargé des questions administratives. Jusqu'à présent, le président du comité Armagnac-Bigorre était le chef de la délégation de l'équipe de France des moins de 20 ans.

Le staff médical est placé sous la responsabilité de Jean-Baptiste Grisoli, ancien médecin de l'Olympique de Marseille au début des années 2000 et de Toulon depuis 2009. Thibaut Tatry devient le responsable de la cellule vidéo.

Du staff de son prédécesseur Marc Lièvremont, que Philippe Saint-André a rencontré plusieurs fois, peu resteront en place.

Le préparateur physique Julien Deloire, qui "a fait un travail exceptionnel durant la Coupe du monde", conserve sa place pour le prochain Tournoi. L'attaché de presse Lionel Rossigneux, en poste depuis 1996, est reconduit.

Un temps pressenti pour s'occuper des arrières, l'entraîneur du jeu au pied Gonzalo Quesada s'est engagé avec le Racing-Métro. Le responsable de la défense David Ellis n'est pas reconduit. Didier Retière, entraîneur des avants, retourne à la Direction Technique Nationale pour s'occuper des moins de 20.

Avec ce staff resserré, sans spécialistes de la défense, prise en charge par le duo Lagisquet-Saint-André, ou du jeu au pied, le nouveau patron des Bleus se projette sur le premier match des Bleus avant de voir plus loin.

"Je ne pense qu'au 4 février et tout faire pour gagner contre l'Italie. La Coupe du monde est dans quatre ans. Il y a le temps. Ce qui est important est de mettre un état d'esprit. L'état d'esprit est déjà là avec notamment un capitaine, Thierry Dusautoir, qui restera", a dit le nouveau patron des Bleus.

Le premier comité de sélection sera composé de Maso, Bru, Saint-André, Lagisquet, les responsables des moins de 20 Philippe Sella et Fabien Pelous, le DTN Jean-Claude Skrela, le vice-président du haut niveau à la FFR, Jean Dunyach.

Il se réunira le 5 janvier.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant