Rugby, Toulouse - Stade Français : Simon Raiwalui, le grand sage

le , mis à jour à 10:36
0
Rugby, Toulouse - Stade Français : Simon Raiwalui, le grand sage
Rugby, Toulouse - Stade Français : Simon Raiwalui, le grand sage

Au bord de la pelouse, l'homme-montagne sera là ce soir, comme d'habitude. Il ne bronchera pas. Il se contentera de rassurer, de replacer ou d'encourager les siens, d'un geste, d'un sourire, dans le plus grand calme. Et les joueurs parisiens en auront bien besoin face à des Toulousains décidés à éviter la crise dans leur maison d'Ernest-Wallon. Simon Raiwalui, l'entraîneur des avants du Stade Français, est un personnage à part, un colosse de 2 m et près de 150 kg, qui dégage une force et une sérénité peu communes. Un chef au coeur tendre qui fait passer ses messages sans jamais hausser le ton. « Je suis comme ça, glisse-t-il d'une voix grave et douce à la fois. Pour moi, le rugby n'est pas différent de la vie. Il faut être exemplaire dans tous les domaines. »

 

On comprend mieux alors l'aura dont il jouit. Simon Raiwalui est un Fidjien pas tout à fait comme les autres. Né en Nouvelle-Zélande il y a quarante-deux ans, parti faire ses gammes en Australie puis en Angleterre, le deuxième ligne international (39 sélections) arrive au Racing en 2007. Sans connaître un mot de français, il devient aussitôt le capitaine d'une équipe où évoluent pourtant Agustin Pichot ou David Auradou. Personne ne contestera son autorité, au contraire. Passé dans l'encadrement des Ciel et Blanc, il suit, il y a deux saisons, Gonzalo Quesada au Stade Français.

 

« Je suis venu en France parce que j'avais envie de découvrir une autre culture, une autre langue, explique-t-il. Mélanie, ma femme, qui est australienne, m'a dit d'accord pour Paris. On se sent bien ici. Nous habitons Antony (Hauts-de-Seine), où nous vivons avec nos trois enfants (NDLR : deux garçons de 19 et 16 ans et une fille de 9 ans). »

 

L'homme est aussi un « papa » pour tous les Fidjiens qui posent le pied dans la région. Actuellement, il chaperonne l'ailier Alipate Ratini, qui a rejoint le club de la capitale cette saison, ainsi qu'un jeune ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant