Rugby: Toulouse plume les Ospreys 30-14

le
0

PARIS (Reuters) - Le Stade Toulousain a conforté sa première place de poule et a continué sa marche vers un quart de finale de Coupe d'Europe à domicile par une victoire par 30 points à 14 et cinq essais à deux avec point du bonus offensif sur les Ospreys gallois.

Supérieurs en maîtrise, puissance et engagement, les champions de France et quadruples champions d'Europe ont bien commencé leur affaire dans leur stade Ernest-Wallon.

Bien que jouant contre le vent, ils ont pris le score très vite pour mener 12-0 au quart d'heure de jeu grâce à deux essais.

Le premier a été marqué par le centre Florian Fritz sur une attaque en première main après une touche. Le second a été signé par Yannick Nyanga, capitaine du jour en l'absence de Thierry Dusautoir, après une touche brouillonne.

Luke McAlister a réussi la première transformation mais raté la deuxième.

Les Toulousains ont subi un premier coup dur à la 18e minute lorsque Florian Fritz s'est blessé à la cheville gauche et a été remplacé par Gaël Fickou.

Ils se sont un peu désunis. Les Ospreys ont commencé à réagir à la demi-heure de jeu et ont fini par marquer un essai par le Samoan Kahn Fotuali'I. Le demi de mêlée et capitaine a trompé tout son monde en jouant un coup franc à la main sur la ligne des 22 mètres.

L'ouvreur Dan Biggar a transformé et la mi-temps a été sifflée sur le score de 12-7.

Malgré l'aide du vent, les Toulousains ont dû attendre la 56e minute pour creuser l'écart sur un troisième essai.

Il a été préparé par le pack sur une série de mêlées et réalisé par Vincent Clerc qui a déposé le ballon du bout des doigts grâce à un plongeon en extension dans le coin droit.

L'ailier toulousain a ainsi marqué son 34e essai, améliorant le record qu'il détient pour la Coupe d'Europe.

La transformation de McAllister a été repoussée par le poteau mais, cinq minutes plus tard, les Toulousains ont réussi le quatrième essai du bonus offensif sur une énième charge de Louis Picamoles prolongée par le pilier Census Johnston.

A 22-7, le match était joué.

Le cinquième essai signé Yoann Huget a consacré la victoire des Rouge et noir mais un dernier coup de boutoir des Ospreys et un essai de leur pilier remplaçant Ryan Bevington a montré qu'ils n'abdiqueraient pas facilement dans une semaine à Swansea.

Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant