Rugby : Toulon tient son doublé, Wilkinson assure sa légende !

le
0
Pour le dernier match de sa carrière, Jonny Wilkinson s'est offert un sans-faute et Toulon a remporté le Top 14 pour la première fois depuis 22 ans.
Pour le dernier match de sa carrière, Jonny Wilkinson s'est offert un sans-faute et Toulon a remporté le Top 14 pour la première fois depuis 22 ans.

L'objectif était clair, identifié depuis la fin de la saison dernière : Toulon visait le doublé. Une semaine après avoir soulevé la H-Cup, les joueurs du RCT s'offrent le bouclier de Brennus. Vingt-deux ans après leur dernier sacre en Top 14, la cité varoise rêvait de retrouver le prestigieux trophée. C'est enfin fait, grâce à une victoire sur Castres (18-10), la même équipe qui les avait privés de doublé l'an passé. De quoi écrire le meilleur des épilogues à la carrière de "Sir" Jonny Wilkinson, unique joueur à pouvoir faire chanter "God Save the Queen" au Stade de France et une nouvelle fois auteur d'un récital : il s'est offert un sans-faute (4 pénalités, un drop). Lui qui a tout gagné termine sa carrière de la meilleure des manières. Ça valait bien le bouclier de Brennus. Récit de son dernier match et de la victoire des siens. Evans, auteur de l'unique essai du matchAvant le début de la rencontre, un commando des forces spéciales a déposé le bouclier de Brennus depuis un hélicoptère. De quoi donner le ton d'un match très physique, intense et musclé. Toulon envoie les premières banderilles, multipliant les impacts. Le RCT pousse les Castrais à la faute et Wilkinson, à 20 mètres, passe sa première pénalité (8e, 3-0). Mais le CO était loin d'être K-O : pour leur première occasion, les Castrais inscrivent un essai. L'Écossais Evans se joue de la défense adverse, raffute, tape à suivre. Kockott gêne Armitage à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant