Rugby : Toulon reste en rade, le Stade français est magique !

le , mis à jour le
0
La joie des joueurs du Stade français après leur victoire face au RC Toulon.
La joie des joueurs du Stade français après leur victoire face au RC Toulon.

Les compliments de Mourad Boudjellal la veille du match n?avaient pas changé la donne : face au RC Toulon, le Stade français était loin d?être le favori de cette demi-finale. Et pour cause : Toulon a remporté ses sept dernières demi-finales depuis 2011 et son surplus d?expérience lors des matches internationaux est vertigineux. Rien que les centres et les arrières comptent 317 sélections, contre seulement 9 pour les Parisiens ! Mais, face au poids des statistiques, le Stade français s?est offert un exploit de géant : faire chavirer la maison toulonnaise (16-33).

Solide en défense, implacable en mêlée, le club de la capitale, qui n?avait plus connu les phases finales depuis six ans, revient dans le gotha de l?ovalie par un triomphe. Ce soir, le quatrième de la phase régulière a fait tomber le leader pendant vingt-deux journées du Top 14. Cette soirée ne dégoûtera qu'un peu plus Bernard Laporte des phases finales, qu?il exècre. Il n?empêche, cette saison, Toulon ne ramènera pas le Brennus dans la rade. Retour sur une soirée en terre girondine (à Bordeaux) au parfum étrange de révolution.

Lakafia et Burban s'échappent

Dès le coup d?envoi, pourtant, les expérimentés du RCT n?ont rien perdu de leur impact et de leur efficacité. Après cinq minutes de jeu, Hernandez tape à suivre et Mitchell, qui a suivi, aplatit sans opposition (7-0, 5e). Malgré cet avantage, les longues phases de jeu sont rares...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant