Rugby: "Toulon peut réussir le doublé H Cup-Top 14", dit Novès

le
0

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Vérité ou intox, Guy Novès, manager du Stade Toulousain, a fait une déclaration d'admiration pour le Toulon de Bernard Laporte, lundi, au cours de la journée de lancement en France de la Coupe d'Europe de rugby.

"Je pense qu'ils vont faire une Coupe d'Europe extrêmement intéressante. Je pense que c'est l'équipe qui demain peut réaliser le doublé championnat, Coupe d'Europe", a-t-il dit.

La prédiction a de quoi surprendre de la part de l'entraîneur qui a remporté quatre Coupes d'Europe et sept titres de champion de France depuis 1996 mais soutient que le doublé est impossible dans le rugby moderne et ne l'a jamais réussi.

La phrase de Guy Novès pourrait donc être prise pour une de ces piques psychologiques dont il s'est fait une spécialité à l'approche du match qui va opposer les deux clubs dominants du début de saison du Top 14, vendredi soir.

L'entraîneur du Stade Toulousain a pourtant étayé sa déclaration.

"Démarrer une saison comme l'ont fait les Toulonnais, c'est quasi magique", a-t-il dit. "On ne peut qu'être admiratif devant ce qui se fait, le jeu pratiqué, parce que, petit à petit, on se rend compte que Toulon ce n'est pas qu'une machine à broyer c'est aussi une machine à jouer, on l'a vu encore ce week-end contre Castres", a-t-il dit.

SIX SUR SIX

Bernard Laporte, dont le club surfe sur une série de six victoires dans les six premiers matches du Top 14, a accepté l'éloge de bonne grâce et a même revendiqué la double ambition de son club.

"Compétitif sur les deux tableaux ?", a-t-il dit en réponse à une question. "Je pense qu'on a l'effectif, après, ça tient souvent à rien. Si vous blessez trois demis de mêlée et trois demis d'ouverture vous n'avez plus d'équipe."

Le manager du RC Toulon a souligné que si son club avait dû faire la H Cup l'an dernier, il se serait "planté sur les deux tableaux" car "il n'avait pas l'effectif".

"Cette année, on a fait en sorte d'être compétitif sur les deux tableaux, c'était un de nos objectifs".

L'ancien entraîneur du XV de France a souligné qu'il n'aurait pas besoin de faire de grands discours à ses joueurs.

"Le discours sera simple. C'est la Coupe d'Europe, c'est un bonheur de la jouer, c'est une compétition située entre le niveau international et le niveau du championnat. Tout le monde a envie de la jouer, ça montre qu'elle est excitante", a-t-il dit.

"Les joueurs, ils comprennent vite qu'on va affronter des équipes costauds et voila il faut se préparer."

Toulon débutera la compétition le 14 octobre en recevant un autre club français, Montpellier, dans la poule 6 où figurent aussi les Cardiff Blues et les Sale Sharks.

Toulouse commencera sa campagne le même jour, également à domicile, face aux Anglais de Leicester pour le compte de la poule 2 où jouent aussi les Ospreys de Neath-Swansea et le Benetton Trévise.

Cinq autres clubs français sont qualifiés : Le Racing Métro dans la poule 1 avec le Munster, Edimbourg et les Saracens, le Biarritz olympique dans la poule 3 avec les Harlequins, le Connacht et la nouvelle franchise italienne baptisée Zebre, le Castres olympique dans la poule 4 avec Northampton, Glasgow e l'Ulster, Clermont dans la poule 5 avec le Leinster, détenteur du trophée, les Scarlets de Llanelli et les Exeter Chiefs.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant