Rugby: Toulon en quarts de la Coupe d'Europe, le Racing éliminé

le
0

par Cécile Grès

PARIS (Reuters) - Avant même la dernière rencontre de poule, Toulon a brillamment décroché samedi son billet pour les quarts de finale de la Coupe d'Europe de rugby en battant Cardiff 45-25 sur sa pelouse de Mayol.

Les hommes de Bernard Laporte effacent ainsi du même coup la défaite - le première à domicile depuis un an et demi - subie le week-end dernier à domicile face au Racing Métro (19-15), en Top 14.

Ces derniers n'ont pas su réitérer la même performance et se sont inclinés à Nantes face aux Saracens (37-28), étant ainsi éliminés de la compétition.

A Mayol, après un début de match poussif, les Gallois ont ouvert le score sur essai de Leigh Halfpenny à la 17e minute.

Mais, forts de leur mauvaise expérience de la semaine dernière, les Varois se sont aussitôt repris: en 40 minutes, ils ont marqué sept essais.

Rudi Wulf a inscrit le premier à 21e, suivi de près par le jeune Xavier Chiocci (27e). Jean-Charles Orioli a aggravé la marque à la 35e, permettant à Toulon d'atteindre la pause sur le score de 19-8.

Trois minutes après le retour des vestiaires, Maxime Mermoz a inscrit un nouvel essai, synonyme de bonus offensif.

Alexis Palisson (49e) puis Mathieu Bastareaud (53e) ont permis à leur équipe de prendre davantage le large, avant que Florian Fresia (63e) n'achève les Blues en marquant le 23e essai du RCT depuis le début de la Coupe d'Europe. Toulon menait alors 45-8.

Mais les Gallois n'avaient visiblement pas prévu de quitter le Var la tête basse. En un quart d'heure, Cardiff a marqué trois essais, avec panache et largement aidé par le relâchement toulonnais, pour repartir avec le point du bonus offensif.

Alors que Toulon étrillait Cardiff, Biarritz jouait dans le même temps à Parme face au Zebre de Parme. Contrat rempli pour les Biarrots qui se sont imposés 32-6 avec le bonus offensif.

LE RACING A GÂCHÉ

Le Racing devait aussi l'emporter dans son match contre les Saracens, délocalisé à Nantes dans un Stade se la Beaujoire quasiment plein pour l'occasion.

Les quelque 35.000 spectateurs ont eu droit à un début de rencontre fulgurant du Racing, ponctué de trois essais en vingt minutes par Luc Ducalcon (7e) et l'Argentin Juan Imhoff par deux fois (17e et 21e).

Les Franciliens dominaient les Saracens, actuels seconds du championnat anglais, mais leur indiscipline a ensuite été fatale. Ils ont concédé pas moins de neuf pénalités, toutes transformées par la botte d'Owen Farrell.

Malgré un bel engagement, les Racingmen ont manqué de lucidité dans de nombreuses phases de jeu, laissant les Anglais les reprendre petit à petit.

L'essai de Chris Wyles à la 47e minute n'a rien arrangé. Battu 37-28, le Racing a quitté la pelouse nantaise sans bonus défensif mais avec des regrets.

Clermont accueillait Exeter en fin de journée avec la qualification en vue en cas de succès. Dimanche, Toulouse sera opposé aux Italiens de Trévise.

Vendredi, Castres s'est incliné dans le brouillard anglais de Northampton (18-12) et est quasiment éliminé malgré le point du bonus défensif.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant