Rugby-Top 14. Wilkinson : «Je me sens comme un imposteur»

le
0
Rugby-Top 14. Wilkinson : «Je me sens comme un imposteur»
Rugby-Top 14. Wilkinson : «Je me sens comme un imposteur»

A la veille de la finale du Top 14 au Stade de France contre Castres, le demi d'ouverture Toulonnais Jonny Wilkinson a tenu vendredi sa dernière conférence de presse d'avant-match puisqu'il prendra sa retraite à l'issue de la rencontre. Après une deuxième victoire d'affilée en H-Cup, le RCT retrouve le CO pour la revanche de la saison passée.

«Ça a été un honneur de l'entraîner, a indiqué Bernard Laporte, assis à ses côtés. Si je suis revenu dans le rugby c'est grâce à des mecs comme ça.»

Que ressentez-vous à la veille du dernier match de votre carrière ?

JONNY WILKINSON. Comme d'habitude : la nécessité, le désir et le besoin de bien me préparer, de faire ce qu'il faut pour que j'arrive en place notamment physiquement samedi à l'heure du match . Le plus important est que je joue mon rôle et que je donne tout ce que je peux pour l'équipe. Je sais que c'est difficile à comprendre parce que c'est le dernier match de ma carrière mais en fait c'est exactement ça. Tout ce qu'il y a en moi en ce moment c'est l'envie d'aller sur le terrain et de faire ce qu'il y a faire.

Est-ce difficile de se préparer quand tout le monde ne parle que de votre retraite ?

Pour moi c'est bizarre? Je l'ai dit après la finale de H Cup : pendant ma carrière, j'ai été trop soutenu par les gens. Ils m'ont donné trop de respect. C'est difficile d'en parler parce que je me sens comme un imposteur. Je vois le boulot de mes équipiers et des autres joueurs du championnat et je trouve bizarre que les gens continuent à me supporter. J'ai la chance de faire un boulot que j'adore. Et en plus je suis payé pour le faire. Et en plus des gens donnent tout pour soutenir cette équipe. De temps en temps j'ai honte. C'est pour ça que je n'en parle pas trop. Mais à la fin la seule chose que je veux faire c'est redonner et récompenser les gens, les autres joueurs pour ce qu'ils m'ont donné.

Que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant