Rugby, Top 14 : Toulon enchaîne sans rassurer

le , mis à jour à 08:29
0
Rugby, Top 14 : Toulon enchaîne sans rassurer
Rugby, Top 14 : Toulon enchaîne sans rassurer

Tout avait été mis en oeuvre pour les satisfaire. Des voyages en train, des animations à la pelle et, surtout, une victoire bonifiée des Rouge et Noir face au voisin montpelliérain (28-6). Mais hier soir, à la sortie du Vélodrome, ce n'était pas non plus la fiesta des grands jours chez les supporteurs toulonnais. « On ne peut pas dire que Montpellier nous a fait peur, mais on ne peut pas non plus dire qu'on a été éblouissants, souffle sous son chapeau de paille Pascal, un fidèle venu d'Hyères. C'est un peu notre quotidien maintenant : il y a l'envie, mais c'est laborieux. On est moins impressionnants qu'avant. »

 

Si malaise il y a, pour Lucio, la quarantaine, il ne vient pas des résultats : « On fait n'importe quoi contre Bayonne et Brive, mais avec une armada de blessés ( NDLR : Giteau, Smith, Nonu, Bastareaud) on bat Montpellier, après avoir fait tomber Toulouse et Clermont. Il y a pire... » Troisième avec 20 points, le RCT est sur de meilleures bases que l'an passé après 7 journées (8e, 17 points). « Il n'y a que le terrain qui compte, lâche le troisième ligne Charles Ollivon, et on voit qu'on est capables d'y battre tout le monde. »

 

Il y a pourtant aussi les coulisses. « C'est plutôt là que quelque chose tourne moins rond, concède Lucio. On a loupé le recrutement, alors que c'était autrefois notre force. Laporte a pointé du doigt le poker menteur autour de Dominguez, les rumeurs de vente, les projets du président. Ça fait beaucoup, on se demande un peu où on va. »

 

Candidat à la présidence de la LNR, tenté par une aventure politique, Boudjellal a laissé entendre qu'il pourrait passer la main à la tête du RCT. « Mais ce n'est pas ce qu'on veut, on veut qu'il continue ( NDLR : une pétition a été lancée en ce sens), lâchent Clément et Anthony, maillots au brin de muguet sur le dos. Et même qu'il se reconcentre. » Pour Etienne, tout est réfléchi : « A force, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant