Rugby, Top 14 : Toulon bat le Racing (16-6) et s'offre la finale

le
0
Rugby, Top 14 : Toulon bat le Racing (16-6) et s'offre la finale
Rugby, Top 14 : Toulon bat le Racing (16-6) et s'offre la finale

Mourad Boudjellal, président de Toulon, avait promis d'embrasser son homologue du Racing Jacky Lorenzetti  en cas de victoire. Il s'est finalement contenté d'une longue accolade, mais c'était tout comme. Toulon, en quête de son premier Bouclier de Brennus depuis 1992, s'est offert une troisième finale de suite en battant le Racing-Métro (16-6) vendredi à Lille en demi-finale, au terme d'un énorme combat physique toutefois peu spectaculaire.

Les rêves du RCT sont intacts et un contre-la-montre de deux semaines est enclenché pour les réaliser. Champions d'Europe l'an passé, les Rouge et Noir ont d'abord l'occasion de décrocher une deuxième étoile samedi prochain à Cardiff face aux Saracens. Puis direction le Stade de France le 31 mai où ils lorgneront le Bouclier de Brennus, face à Montpellier ou Castres qui s'affrontent samedi (16H30) à Lille.

L'histoire est en marche: un doublé national - continental serait une première en France depuis le Stade Toulousain de 1996, même si les puristes argueront qu'il manquait à la performance l'adversité des clubs anglais. Il marquerait surtout l'avènement total du club varois, repris en 2006 par l'ambitieux Mourad Boudjellal alors qu'il végétait dans les limbes de la Pro D2.

Il ne manque donc plus qu'une marche dans chaque compétition au RCT. En Top 14, Toulon avait buté en 2012 sur Toulouse, en 2013 sur Castres, mais croit qu'avec un effectif étoffé, une gestion plus fine de ses échéances et un appétit intact pouvoir rompre la malédiction.

Il faudra en tout cas atténuer l'empreinte sur les organismes laissée par leur demi-finale dans un stade Pierre-Mauroy quasiment comble. Car les Racingmen ont vendu chèrement leur peau en rendant coup pour coup aux Varois dans le défi physique.

Pour le club francilien, l'aventure se termine sur un sentiment mitigé. Renforcé considérablement à l'intersaison, le Racing avait d'abord déçu par ses résultats et son jeu avant de terminer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant