Rugby, Top 14 : revigoré, Toulouse s'offre Toulon

le
0
Rugby, Top 14 : revigoré, Toulouse s'offre Toulon
Rugby, Top 14 : revigoré, Toulouse s'offre Toulon

Toulouse, piqué au vif par un début de saison catastrophique, a retrouvé sa hargne et s'est offert Toulon (21-10) dimanche en clôture de la 9e journée de Top 14. Ernest-Wallon, à guichets fermés, a eu l'impression d'assister à la renaissance de son équipe avec une hargne, un engagement, une intensité jamais vue depuis le début de la saison.

Le brin de confiance regagné samedi dernier après la victoire à domicile face au Stade Français (22-10) -- qui avait mis fin à une série noire de cinq défaites, la pire depuis plus de 50 ans -- a donc fait son effet.

Et même le champion de France et d'Europe en titre, pourtant renforcé par le retour du Four Nations de ses internationaux sudistes (Botha, Fernandez Lobbe, Habana) et les débuts en Top 14 de l'international gallois Leigh Halfpenny, sa recrue phare de l'été, n'a su trouver la faille.

Novès : «C'était peut-être vital de gagner»

Après avoir déjà grillé une cartouche à domicile face à Clermont, les Toulousains savaient qu'ils n'avaient plus le droit à l'erreur s'ils ne voulaient pas oublier toute idée de qualification pour les phases finales. Cette victoire leur permet de rebondir de la treizième à la huitième place, avec 18 points, à l'affût derrière le wagon de tête mais toujours à six longueurs de la sixième place qualificative. «Pour nous, c'était peut-être vital de gagner. Pour Toulon, gagner ici, c'était ramener un trophée de chasse», a concédé Guy Novès, le manageur toulousain. 

Les Toulonnais, qui restaient sur trois victoires dont deux à l'extérieur, à Brive et Oyonnax, descendent pour leur part de la première marche du Top 14 qu'ils occupaient avant cette neuvième journée au profit de Clermont.

Entamant la rencontre sur un rythme effréné, magistraux en touche et costauds en mêlée grâce aux retours de Steenkamp et Flynn, les Toulousains ont livré une démonstration de force aux Toulonnais qui ont mis dix-huit minutes avant de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant