Rugby - Top 14 : le Stade français, le nouveau géant !

le , mis à jour à 00:41
0
La joie des joueurs du Stade Français qui s'offrent le bouclier de Brennus.
La joie des joueurs du Stade Français qui s'offrent le bouclier de Brennus.

Seule la victoire est belle. Celle qui permet de dominer le stade de France et la France du rugby, celle qui autorise à exhiber le bouclier de Brennus comme le plus précieux bout de bois de la planète rugby. Ce samedi soir, c?est le Stade français, huit ans après son dernier titre, qui s?offre ce plaisir. Une équipe sans strass mais avec des jeunes et des sans-grades capables de soulever des montagnes ou, à défaut, des volcans d?Auvergne. A nouveau, Clermont a cédé au cours d?un match fermé et sans saveur (6-9). L?ASM s?est acharné, a fait douté le Stade français avant de s?enfoncer dans sa terrible malédiction en perdant une 13e finale en 14 tentatives. L?afficionado, lui, n?a pas été le plus comblé tant le match était haché, fermé comme un combat ignorant tout du spectacle. Il n?empêche, l?explosion d?émotions à la fin de cette finale est à la hauteur du bouquet final d?un des meilleurs championnats du monde.

Steyn, 100% pour débuter

En début de match, ce sont les Clermontois qui s?illustrent les premiers à l?image de la percée d?Abendanon. Mais Parra ne suit pas et manque ses deux premières tentatives (4e, 25e). Ses coéquipiers, eux, souffrent par un enthousiasme exacerbé et pas vraiment contrôlé. Illustration : la faute de Bardy sur Nayacalevu qui lui vaut un carton jaune. En face, Steyn, le buteur ayant les meilleurs statistiques de la saison en Top 14, n?en perd pas une.

Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant