Rugby, Top 14 : le Racing 92 champion de France

le
0
Rugby, Top 14 : le Racing 92 champion de France
Rugby, Top 14 : le Racing 92 champion de France

Ils sont entrés sur la pelouse drapés d'un blazer, en hommage aux poètes du show-biz qui avaient enflammé les pelouses de l'Hexagone il y a près de trente ans. Ils ont fait mieux ou presque. Les Racingmen d'aujourd'hui ont même conquis l'Espagne. Au prix d'un ultime effort défensif, le Racing est donc champion sous les lampions de Barcelone, le beau symbole. Rien ne semblait pouvoir lui résister cette fois. Ni les coups durs ni un adversaire toulonnais un peu étriqué au moment d'ajouter une nouvelle ligne d'or à son palmarès. Les Ciel et Blanc n'ont plus touché terre au coup de sifflet final. «On est allé le chercher sur le terrain», crie l'arrière Dulin, rameutant les siens pour le tour d'honneur.

 

Au Camp Nou, dans ce cœur du football qui voit tant de magie défiler sous ses yeux à longueur d'année, il fallait oser opposer les deux plus percutants troupeaux de mastodontes de l'Hexagone. Le pari, a été réussi. Près de 100 000 personnes (99 124, un record), supporteurs ou curieux, venus d'un peu partout, de France, et d'Espagne, de Catalogne bien sûr, ont donné de la voix, promettant une fête à tout casser. Sur le terrain, elle a failli ne durer que 17 minutes. Et c'est le plus petit des colosses sur le terrain qui a cru siffler la fin de ce tango un brin lourdaud. En soulevant l'ouvreur toulonnais Giteau et en le laissant retomber sur la tête, Machenaud a perdu la sienne, renvoyé au vestiaire sur un carton rouge sévère mais dans le respect de la règle.

 

Premier sacre depuis 1990 !

 

Le fil de la rencontre, évidemment en a été chamboulé. Le Racing, bien entendu, s'est trouvé démuni mais Toulon n'a pas su maîtriser son jeu. Incapables de s'infiltrer dans les espaces, les Varois se sont emmêlé les crampons alors que leur manageur Bernard Laporte paraissait destiné à sortir du plus grand stade d'Europe sur un triomphe sans accroc. Sa besace est tout de même pleine de trois Coupes d'Europe et d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant