Rugby, Top 14 : Clermont s'impose face à Toulouse (24-6) et prend la tête

le
0
Rugby, Top 14 : Clermont s'impose face à Toulouse (24-6) et prend la tête
Rugby, Top 14 : Clermont s'impose face à Toulouse (24-6) et prend la tête

C'était un choc dans le genre sérieux, costaud. Une affiche de gala enrobée d'enjeu. Et elle a tenu ses promesses, offrant à Clermont, victorieux sur ses terres (24-6), la place de leader du championnat. « On voulait mettre le bonus offensif sur la fin, mais ça n'a pas suffi, explique le centre Wesley Fofana au micro de Canal +. Il reste encore pas mal de détails à régler, mais il faut reconnaître que l'adversaire était de taille. »

En face, c'était Toulouse. Celui d'aujourd'hui, truffé d'internationaux mais paradoxalement faible sur ses bases. Un club qui ne fait plus trembler grand monde. La domination qu'ont exercée les joueurs de Guy Novès sur le rugby hexagonal n'est certes désormais plus qu'un lointain souvenir même s'il n'est pas si vieux (dernier titre en 2012), mais enfin, les arguments des Rouge et Noir sont encore convaincants, couchés sur le papier.

Dusautoir, Picamoles, Nyanga, Maestri, Tekori, Johnston... Quel pack ! Et pourtant, il a reculé en mêlée comme si ces monstres tout en muscles manquaient de forces. Derrière, il y avait Médard, Palisson, Fickou, Matanavou, Flood, rien que ça... Mais il y avait aussi Doussain, malheureux et souvent pris de vitesse, contré par Chouly en voulant dégager derrière sa mêlée et donc clairement responsable sur l'essai de Rougerie (36e). Le tournant du match. A 34 ans, le trois-quarts centre auvergnat aux 75 sélections internationales a ainsi pu montrer qu'il avait encore de belles gambettes. Il a d'ailleurs décidé de continuer une saison de plus avec son club de toujours avant de prendre sa retraite, sans doute en juin 2016.

De quoi ravir un passionné des lieux, le recordman du monde de saut à la perche Renaud Lavillenie. Présent aux premières loges, le Clermontois, qui a détrôné Sergueï Bubka avec un bond à 6,16 m en février dernier, a goûté le spectacle. Comme tout le monde à vrai dire.

Car si les Toulousains ne sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant