Rugby - Top 14 : Castres retrouve le Stade de France !

le
0
La joie des Castrais après le drop de Seremaia Baï, qui offre au CO un ticket pour la finale du Top 14 où ils retrouveront Toulon.
La joie des Castrais après le drop de Seremaia Baï, qui offre au CO un ticket pour la finale du Top 14 où ils retrouveront Toulon.

L'issue du Top 14 est une affaire de doublé. Celui de Toulon, premier qualifié hier, qui peut réalisé l'exploit de soulever la H-Cup et le Top 14. Celui de Castres aussi, deuxième qualifié au terme d'un match à suspense face à Montpellier, remporté en prolongation (16-22). Les Tarnais se sont donc offerts la chance de conserver leur titre, acquis l'an dernier face à Toulon, déjà. A Lille ce samedi, ils ont démontré à quel point le CO et ses quatre titres de champion de France fait parti des grands du rugby français. Le sérieux, la rigueur et la constance de leurs joueurs ont payé, comme l'illustrent l'exigeant Kockott et le sauveur Seremaia Baï, auteur du drop de la victoire. Pour la troisième fois en autant de saison, Castres met un terme aux ambitions de Montpellier. Et ce n'est pas volé. Il a pourtant fallu se montrer patient, dans les travées du stade Pierre-Mauroy, pour que la demi-finale s'anime enfin. Le temps pour le néo-zélndais Ranger d'écoper d'un carton jaune pour un mauvais geste sur Dulin (1er) et de Grosso d'être sanctionné de la même manière après avoir fauché Nagusa (10e). Kockott s'était déjà échauffé en inscrivant deux pénalités, une à 25 mètres (4e), l'autre - impressionnante - à 51 mètres (22e). Trinh-Duc, lui, s'est offert son neuvième drop de la saison en guise de réponse (15e, 3-3). Ranger répond à Claasen Néanmoins, un faux rythme persiste toujours, alimenté par du déchet dans le jeu et de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant