Rugby, Top 14 : après l'Europe, Toulon décroche le Brennus

le
0
Rugby, Top 14 : après l'Europe, Toulon décroche le Brennus
Rugby, Top 14 : après l'Europe, Toulon décroche le Brennus

C'est un doublé qui restera dans les annales du rugby. Toulon, maître depuis deux ans du continent, a mis de l'ordre dans ses frontières en s'adjugeant enfin le Bouclier de Brennus aux dépens de Castres, tenant du titre (18-10), samedi au Stade de France. Une formidable victoire pour le dernier match professionnel de Jonny Wilkinson.

Quel exploit ! En remportant le Top 14 une semaine après avoir conservé son titre de champion d'Europe face aux Saracens à Cardiff (23-6), le Rugby club toulonnais réussit un doublé inédit que beaucoup pensaient impossible. Certes, Toulouse avait réuni les deux couronnes en 1996, mais les puristes objecteront que les clubs anglais n'étaient alors pas présents et que les deux finales étaient séparées de cinq mois.

C'est justement cet incroyable enchaînement, aussi éprouvant pour les nerfs que les organismes, qui donne tout son sel à la performance des Rouge et Noir, dont la soif de victoires semble inextinguible. Il faut aussi mesurer chez les «Galactiques» toulonnais cette haine tenace de la défaite qui constitue leur moteur, après avoir buté deux fois de suite d'un rien en finale du Top 14, en 2012 contre Toulouse (18-12) et en 2013, en panne d'essence, face à Castres (19-14).

Wilkinson quitte le rugby pour entrer dans la légende

Voilà donc le Bouclier revenu sur la Rade 22 ans après sa dernière visite, donnant corps à l'un des rêves les plus fous du fantasque président toulonnais Mourad Boudjellal. Inutile de tenter de se figurer la ferveur qui s'emparera dimanche de Toulon, quand Jonny Wilkinson et ses partenaires reviendront présenter deux trophées après dix jours de campagne loin du Var.

Pour l'ouvreur et capitaine anglais, légende vivante du jeu dont le talent n'a d'égal que l'humilité, c'est une fin en apothéose à 35 ans. Lui qui aura quasiment tout gagné -dont un titre de champion du monde en 2003- aura été un des grands artisans de la conquête du Bouclier en inscrivant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant