Rugby: six victoires françaises en HCup et un blessé

le
0

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - Le rugby français a vécu un joli week-end de Coupe d'Europe avec six matches gagnés sur sept, trois clubs invaincus après deux tours de compétition et pour point noir la blessure de Thierry Dusautoir.

Le capitaine du Stade Toulousain et du XV de France a été victime d'un plaquage assassin à Trévise, samedi.

Selon les premiers examens médicaux, il souffrirait d'une entorse à un genou, serait absent quatre à six semaines et raterait donc le début de la tournée d'automne du XV de France dont le premier match aura lieu le 10 novembre contre l'Australie.

Cette blessure vient un peu gâcher le bon début de HCup du Stade Toulousain qui a enregistré samedi sa deuxième victoire en deux matches sur le score de 33-21 mais n'a pu arracher le bonus offensif.

Toulon est également allé chercher une deuxième victoire à l'extérieur, à Cardiff, par 22 points à 14 et lui aussi sans bonus offensif.

Ce bonus est ce qui fait de Clermont le premier de la classe française car les Auvergnats l'ont obtenu pour la deuxième fois, à Exeter, battu 46-12, samedi, grâce à six essais.

Pour Biarritz, Castres et Montpellier, l'objectif du week-end était de se racheter d'une première défaite à l'extérieur et de garder une chance de bien figurer par une victoire à domicile.

Biarritz l'a fait en style, samedi, en marquant 38 points contre 17 et six essais à un, et donc avec le fameux bonus donc mais son adversaire, le Zebre de Parme, n'était pas du genre à dévorer la pelouse d'Aguilera.

RENDEZ-VOUS EN DÉCEMBRE

Castres avait une tâche plus ardue vendredi soir face à Northampton, actuel premier du championnat d'Angleterre. Le CO qui s'était exilé au stade Ernest-Wallon du Stade Toulousain s'est sorti de l'aventure sur une victoire 21-16.

Montpellier qui était le dernier en lice dimanche a dominé Sale 33-18 et trois essais à deux malgré la pluie, et avec quelques gestes lumineux de François Trinh-Duc.

Le déçu du week-end est donc le Racing-Métro qui avait été invité à découvrir le stade du Roi Baudouin de Bruxelles par les Saracens de Londres et y a trouvé plus fort que lui, samedi, sur le score de 30-13.

Grâce à sa victoire du premier match sur le Munster, le Racing n'a pas perdu toutes ses chances de qualification mais comme Castres et Montpellier il sait qu'il lui sera difficile d'obtenir première place de poule et quart de finale à domicile.

Le Racing compte déjà cinq points de retard sur les Saracens dans la poule 1, Biarritz en a quatre sur les Harlequins dans la poule 3, Castres cinq sur l'Ulster dans la poule 4, Montpellier cinq sur Toulon dans la poule 6.

Restent les invaincus évidemment premiers de leur poule mais rien n'est encore fait pour eux.

Quatre autres clubs sont invaincus à ce stade de la compétition, les Saracens, les Harlequins, l'Ulster et le Leinster.

Clermont n'a ainsi que deux points d'avance sur le Leinster. Toulouse ne devance les Ospreys que de trois longueurs alors que Toulon a creusé un trou de cinq points sur Sale.

La prochaine journée aura lieu les 7, 8 et 9 décembre. Le match phare sera le choc entre Clermont et le Leinster au stade Marcel-Michelin.

Toulouse et le Racing joueront également à domicile contre les Ospreys et Edimbourg. Toulon, Biarritz, Castres et Montpellier iront à Sale, au Connacht, à Glasgow et à Cardiff.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant