RUGBY : Sexton quittera le Racing en fin de saison

le
0
RUGBY : Sexton quittera le Racing en fin de saison
RUGBY : Sexton quittera le Racing en fin de saison

«Laura et Lucas ont été plus forts que le Racing !» Jacky Lorenzetti, le président du club francilien traduit d'une formule la décision de Jonathan Sexton. Le demi d'ouverture de 29 ans rejoindra l'Irlande la saison prochaine, fort d'un contrat de quatre ans avec la province du Leinster. Un retour aux sources pour l'international aux 45 sélections avec le XV du Trèfle.

« C'est un choix familial, souligne-t-il. Depuis la naissance de mon fils (NDLR : fin juin), c'était de plus en plus difficile pour mon épouse. Ce n'est pas une question d'argent puisque je gagnerai moins qu'ici. J'ai aussi pensé à ma carrière internationale. Les allers-retours devenaient de plus en plus durs. Je suis le seul Irlandais à évoluer en France. J'ai eu peur pour ma place.»

La proposition de prolongation du Racing n'a donc pas trouvé d'écho chez l'un des joueurs les mieux payés de l'Hexagone (700 000 euros par an), victime d'une fracture de la mâchoire contre Toulon samedi dernier et absent des terrains pour quatre à six semaines.

Sexton libère une place très convoitée

Sexton, qui aura donc passé deux saisons au Racing, libère une place très convoitée. «Nous avons déjà reçu des tas de sollicitations, précise Jacky Lorenzetti. Nous avons du temps. Nous allons réfléchir.» Si la piste du Néo-Zélandais Dan Carter, jugé trop souvent blessé et sans doute en fin de carrière à 32 ans, semble plutôt froide aujourd'hui - « Ce n'est pas une priorité», affirme le président - d'autres sont à l'étude. L'ouvreur du XV de France Rémi Talès en fait partie. Les manageurs du Racing Laurent Travers et Laurent Labit ont décroché avec lui le bouclier de Brennus en 2013 quand ils entraînaient Castres. A 30 ans, il arrive en fin de contrat dans le Tarn et intéresse les Franciliens qui se tournent aussi vers l'hémisphère Sud.

«On peut attirer des joueurs de 31 ou 32 ans, qui disputeront leur dernière Coupe du monde en Angleterre (NDLR : 18 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant