Rugby - Pro D2 - Perpignan : Millo-Chluski s'excuse pour son doigt d'honneur

le
0
Rugby - Pro D2 - Perpignan : Millo-Chluski s'excuse pour son doigt d'honneur
Rugby - Pro D2 - Perpignan : Millo-Chluski s'excuse pour son doigt d'honneur

Jeudi dernier après la claque contre Aurillac en Pro D2, Romain Millo-Chluski (33 ans), avait adressé un doigt d’honneur au public. Un geste que le deuxième ligne de Perpignan regrette et dont il s’excuse dans les colonnes de L’Indépendant.

« Je suis désolé si ça a pu choquer du monde, je m’excuse. » Cinq jours après le match entre Aurillac et Perpignan (Pro D2, 42-13), Romain Millo-Chluski s’en veut. En fin de match, jeudi dernier, le deuxième ligne de l’USAP a fait un doigt d’honneur en direction du public. Un geste qu’il regrette et dont il s’excuse dans un long entretien accordé à nos confrères de l’Indépendant. « C’est dommageable, je regrette, je ne pensais pas que ça ferait autant de bruit (…) Quand on est joueur professionnel, on doit avoir une image irréprochable, d’autant plus que je représente le club », déplore l’international français de 33 ans, qui revient en détails sur les circonstances de son geste. « C’était à la sortie du stade, je longeais la tribune principale, j’avais la tête ouverte, j’étais mécontent du match et quelques paroles déplacées d’un individu isolé ont provoqué ce geste irréfléchi (…) C’est la réaction humaine d’un joueur frustré, qui a subi quelques insultes, même si ce geste n’a rien à faire dans un stade. » Le Perpignanais jure d’ailleurs qu’on ne l’y reprendra plus. « Il faut savoir garder ses nerfs, j’ai fait une erreur, ça ne se reproduira plus (…) Par rapport à mon vécu, c’est une chose qui ne me ressemble absolument pas. Ce geste, c’était un réflexe de mauvaise humeur. J’espère que cette histoire est close. »

Rivière : « L’incident est clos »

Si la Ligue pourrait sanctionner l’ancien joueur du Stade Toulousain, le dossier a, lui, été classé du côté de l’USAP et de son président François Rivière, interrogé dans l’Indépendant également. « J’ai vu le joueur, je lui ai rappelé qu’un homme public ne peut pas se permettre la moindre dérive. Le club ne le sanctionnera pas, je m’en tiens à un avertissement oral, un simple rappel à l’ordre (…) Romain est connu pour être un garçon excessivement fair-play, sa carrière parle pour lui, l’incident est clos. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant