Rugby - Pro D2 : Furieux contre la LNR, le président de Béziers prend Balotelli comme exemple

le
0
Rugby - Pro D2 : Furieux contre la LNR, le président de Béziers prend Balotelli comme exemple
Rugby - Pro D2 : Furieux contre la LNR, le président de Béziers prend Balotelli comme exemple

Suite au carton rouge reçu par Lua Lokotui lors du match contre Narbonne le 7 octobre dernier, le co-président de Béziers, Pierre-Olivier Valaize, s’est dit « furieux contre la LNR » dans un communiqué paru ce jeudi. Pour faire annuler cette décision, il s’appuie sur l’exemple du cas du footballeur Mario Balotelli.

Quand le co-président d’un club de rugby s’appuie sur le footballeur Mario Balotelli. Après le carton rouge reçu au bout de vingt minutes par son deuxième ligne Lua Lokotui lors du match de la 6eme journée de Pro D2 contre Narbonne (23-22), Pierre-Olivier Valaize, co-président du club de Béziers, a piqué un coup de gueule ce jeudi dans un communiqué. Le dirigeant de l’ASBH est furieux contre la LNR : « Je ne blâmerai pas M.Cayre, qui a reconnu qu’il avait pris une décision inappropriée, erreur reconnue également par M.Maciello, DTN des arbitres en charge du secteur professionnel. Non, je ne blâmerai pas les arbitres, par contre, je suis furieux contre la Ligue Nationale de Rugby ! Comment peut-on en 2016 se ranger derrière des règlements alors que les règles du rugby ne cessent d’évoluer ? Pourquoi la LNR n’évolue pas elle aussi ? »

L’exemple du cas Balotelli

Pour inciter la Ligue à revoir ses règles et à envisager d’annuler la suspension de son joueur, Pierre-Olivier Valaize prend l’exemple du cas du footballeur italien Mario Balotelli, dont le carton rouge reçu le 2 octobre dernier contre Lorient avait été annulé sur décision de la LFP. « Je citerai pour exemple le cas de la LFP qui a, le 6 octobre dernier, annulé une décision arbitrale du dimanche 2 octobre (le second carton jaune de l’attaquant niçois, reçu en fin de match contre Lorient), soit quatre jours après la sanction, permettant de réintégrer le joueur. Pourquoi ne pas faire pareil au rugby ? » Déjà victime d’une erreur d’arbitrage lors du match contre le LOU début septembre, le co-président de Béziers s’était déjà fendu d’un communiqué dans lequel il demandait à ce que l’arbitrage vidéo, appliqué en Top 14, le soit aussi en Pro D2.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant