Rugby : pour les Bleus, seule la victoire est belle

le
0
L'essai en solitaire de Huget a permis aux Bleus de remporter ce déplacement si difficile en Écosse.
L'essai en solitaire de Huget a permis aux Bleus de remporter ce déplacement si difficile en Écosse.

L'état de la pelouse s'est détérioré tout au long du match à Murrayfield. Le jeu des Bleus, lui, l'a été quasiment durant toute la rencontre. Toute, non. Un éclair de génie de Huget en début de deuxième période a permis aux hommes de PSA de ramener une victoire d'Écosse et de s'offrir une finale, dans une semaine, face à l'Irlande, seule autre nation à pouvoir encore remporter le tournoi. Mais que ce fut difficile ! En première mi-temps, pourtant, Machenaud est le premier à ouvrir le score, bénéficiant des erreurs écossaises, notamment sur une première mêlée écroulée (3e, 11e). Mais le match prend une tournure différente suite à une faillite française dans l'en-but : Hogg inscrit un "essai casquette" alors que Dulin et Huget se percutent sur une chandelle, laissant les Écossais prendre l'avantage (13e, 7-6). Plus tard, c'est sur une longue phase offensive écossaise que les Bleus posent à nouveau un pied à terre : Seymour déchire le rideau offensif et s'offre le 2e essai du match (22e, 14-9). Pourtant, dans le jeu, les Bleus tentent et parfois surprennent, à l'image d'une longue remontée de Dulin pour Lapandry stoppé par la défense adverse (36e). Illustration symbolique des difficultés françaises, la première pénalité manquée par Machenaud juste avant la mi-temps (39e). Huget, la chevauchée fantastique À la sortie des vestiaires, les Bleus sont de nouveau bousculés. Alors qu'ils sont acculés dans une énième phase offensive...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant