Rugby - Pierre Salviac : "Notre championnat est un virus"

le
0
Non, l?après-Coupe du monde n?a pas été géré du tout par les instances du rugby français ! s'offusque Pierre Salviac.
Non, l?après-Coupe du monde n?a pas été géré du tout par les instances du rugby français ! s'offusque Pierre Salviac.

Le 17 octobre dernier, à Cardiff, l'équipe de France a sombré face à la Nouvelle-Zélande (62-13). En encaissant neuf essais ce soir-là, les Bleus quittaient la Coupe du monde par la petite porte, en quart de finale, et mettaient un terme à quatre années bien ternes sous les ordres de Philippe Saint-André. Ce samedi, l'équipe de France disputera son premier match avec Guy Novès sur le banc. Qu'est-ce que l'arrivée de l'illustre entraîneur toulousain va changer ? Les instances du rugby français ont-elles tiré les conclusions des quatre dernières années ? Pierre Salviac, observateur avisé du rugby hexagonal et candidat à la présidence de la Fédération française de rugby, décrypte les changements et met en garde contre tout excès d'enthousiasme.

Le Point.fr : Guy Novès dispute son premier match avec les Bleus ce samedi. À quoi les Français doivent-ils s'attendre ?

Pierre Salviac : Ils doivent s'attendre au meilleur ! Après le désastre au Mondial, le XV de France ne peut pas faire pire ! Ils disputent leur premier match à Paris face à l'Italie, l'équipe présumée la moins forte du tournoi. En revanche, je pense que c'est risqué de s'attendre à un match référence. Guy Novès a lui-même averti qu'il n'a pas le pouvoir de transformer des citrouilles en carrosse.

Selon vous, quel jeu l'ancien Toulousain...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant