Rugby: Philippe Saint-André abat ses 33 atouts

le
0
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ PRÉSÉLECTIONNE 33 JOUEURS POUR LA TOURNÉE DE NOVEMBRER
PHILIPPE SAINT-ANDRÉ PRÉSÉLECTIONNE 33 JOUEURS POUR LA TOURNÉE DE NOVEMBRER

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Avec un tiers de cadres, un tiers de joueurs confirmés et un tiers de jeunes, Philippe Saint-André a dévoilé mardi un groupe rajeuni qui va préparer la tournée de novembre du XV de France et, au-delà, la prochaine Coupe du monde.

Huit nouveaux venus à la sélection seront de l'aventure. Certains étaient attendus, comme le troisième ligne de Toulon Pierrick Gunther et le centre de Toulouse Gaël Fickou. D'autres l'étaient moins comme le deuxième ligne de Perpignan Sébastien Vahaamahina ou le pilier du Racing-Métro Eddy Ben Arous.

Tous ne franchiront peut-être pas la seconde étape du processus de sélection qui, après trois jours de stage à partir du 2 novembre, réduira le groupe de 33 à 23 joueurs pour préparer le premier test contre l'Australie, le samedi 10 novembre au Stade de France.

Le groupe comprend "un jeune joueur à gros potentiel par ligne qui vont arriver à maturité d'ici 18-20 mois", a déclaré Philippe Saint-André au cours d'une conférence de presse.

"Ils vont venir et découvrir le système, vivre avec des joueurs comme Thierry Dusautoir et Pascal Papé", a-t-il ajouté, mais "si un des jeunes traverse tout le terrain et est le meilleur des 30, on ne se gênera pas pour le prendre."

Interrogé sur la présence de seulement dix finalistes de la dernière Coupe du monde et de l'effacement progressif de certains cadres, l'ancien ailier et capitaine du XV de France a jugé que c'était "obligatoirement une page qui se tourne."

"Il faut penser à maintenant, à demain et à la prochaine Coupe du monde", a-t-il précisé.

Dimitri Yachvili, Imanol Harinordoquy et Aurélien Rougerie seront au nombre des absents pour blessure avec les retraités William Servat, Lionel Nallet et Sébastien Chabal.

La sélection comprend tout de même une forte escouade d'internationaux déjà confirmés sans être pour autant vétérans.

Parmi eux figurent le troisième ligne et capitaine Thierry Dusautoir, le talonneur Dimitri Szarzewski, le deuxième ligne Pascal Papé, le troisième ligne Louis Picamoles, le demi de mêlée Morgan Parra, l'ailier Vincent Clerc ou le centre Maxime Mermoz.

MICHALAK PLUTÔT DEMI D'OUVERTURE

A cet ensemble vient se greffer le cas toujours atypique de Frédéric Michalak, qui confirme le retour amorcé lors de la tournée en Argentine.

"Pour l'instant, on le voit plutôt demi d'ouverture", a précisé Philippe Saint-André tout en ajoutant que "la polyvalence" de l'ancien joueur prodige du Stade Toulousain et de la Coupe du monde 2003 était "intéressante".

Michalak aura pour compagnons deux autres demis d'ouverture, François Trinh-Duc et le néophyte Jules Plisson et deux demis de mêlée, Morgan Parra et Maxime Machenaud.

Le sélectionneur a également souligné qu'une de ses innovations avait été de "prendre trois piliers gauche, trois droitiers et trois talonneurs".

"Ce sera une première en novembre, on va jouer avec une première ligne complète sur le banc", a-t-il dit.

Après un premier Tournoi des Six nations en demi-teinte que la France a terminé quatrième et une tournée de juin qui s'est soldée par une victoire et une défaite face aux Pumas, Philippe Saint-André a jugé que les tests de novembre allait être "plus importants que jamais".

"On va passer au révélateur contre l'Australie et l'Argentine qui sont ensemble depuis quatre mois et demi. On ne va pas jouer un pays mais un club contre l'Australie. L'Argentine n'a jamais aussi bien été préparée. Ce sera un challenge exceptionnel", a-t-il dit.

Il a également donné pour mission à ses joueurs de remporter ces trois tests pour arracher une des quatre premières places au classement de l'IRB lors du tirage au sort des poules pour la Coupe du monde 2015, le 3 décembre.

Pareil classement permettrait à la France d'être tête de série et de ne pas se heurter d'entrée à une des trois grandes nations de l'hémisphère sud: Nouvelle-Zélande, Australie et Afrique du Sud.

La France est actuellement cinquième, devancée par ces trois pays et l'Angleterre.

"Si on pouvait gagner une place ce serait fantastique", a dit Philippe Saint-André.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant