Rugby: Parra-Michalak, charnière sans passé commun

le
0
MORGAN PARRA ASSOCIÉ À FRÉDÉRIC MICHALAK À LA CHARNIÈRE CONTRE LES SAMOA
MORGAN PARRA ASSOCIÉ À FRÉDÉRIC MICHALAK À LA CHARNIÈRE CONTRE LES SAMOA

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Philippe Saint-André n'a pas la réputation d'être un entraîneur qui aime faire tourner ses joueurs mais il a choisi jeudi de modifier le XV de France au coeur après deux victoires en intronisant une charnière Morgan Parra-Frédéric Michalak.

Appeler Morgan Parra, qui compte 45 sélections à seulement 24 ans, et Frédéric Michalak, 30 ans et 58 sélections, pour rencontrer les Samoa, samedi, au Stade de France n'est pas un saut dans l'inconnu, loin de là.

Les deux joueurs n'ont été associés que pendant environ une heure de jeu au total, à Cardiff, Cordoba ou Lille et jamais en étant tous les deux titulaires.

La paire Parra-Michalak sera la sixième titularisée par Philippe Saint-André en dix matches depuis son entrée en fonction.

Le manager-sélectionneur du XV de France a fait jouer François Trinh-Duc, Lionel Beauxis et Frédéric Michalak à l'ouverture et Morgan Parra, Dimitri Yachvili, Julien Dupuy et Maxime Machenaud à la mêlée.

"Morgan a fait une rentrée intéressante contre l'Argentine, c'est intéressant de le voir jouer avec Fred Michalak, on doit assurer le présent mais on doit aussi préparer l'avenir", a dit Philippe Saint-André pour toute explication tactique lors de l'annonce de sa sélection.

Frédéric Michalak n'était pas disponible pour réagir car sa rencontre hebdomadaire avec la presse avait déjà eu lieu en début de semaine.

Morgan Parra, qui avait aussi déjà été de "corvée" mardi est revenu, peut-être pour qu'il lui soit possible de célébrer son retour en grâce.

"UNE CHANCE"

"La dernière fois, je n'étais pas titulaire mais la mentalité est la même. Comme j'ai pu vous le dire il y a deux jours, quand on n'est pas titulaire, on veut l'être", a-t-il dit.

"On est tous des compétiteurs sinon on n'a rien à faire ici. Donc, on n'a qu'une envie c'est d'avoir la chance d'être titulaire et de pouvoir jouer. Maintenant, aujourd'hui, on sait que l'équipe de France n'appartient à personne."

De son association avec Frédéric Michalak, il a jugé que "quant tu joues avec Fred, tu as la chance de pouvoir jouer avec quelqu'un de talent, qui est en pleine confiance en plus."

"On va essayer de bien travailler, d'avoir un maximum de repères ensemble", a-t-il ajouté.

Morgan Parra a désamorcé le risque d'apparition d'un conflit de buteur entre les deux demis sur lequel Philippe Saint-André a dit ne pas s'être encore penché.

"C'est lui qui prendra la responsabilité, je pense. Aujourd'hui, il (Michalak) est dans la continuité, il enquille. Au taux de réussite, je ne vois pas pourquoi on changerait. C'est tout à fait normal que ce soit celui qui a fait deux matches comme titulaire qui prenne la responsabilité sur les tirs au but", a-t-il dit.

"Après, peut-être, sur un peu plus loin, on verra bien. Peut-être que je prendrai au-delà de 40 mètres et encore, ce n'est pas sûr parce que je n'ai pas un énorme coup de pied non plus."

Edité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant