Rugby: Montpellier ne lâche pas la H Cup, dit Thomas Combezou

le
0

par Cécile Grès

PARIS (Reuters) - Montpellier se déplacera sans Fulgence Ouedraogo ni François Trinh-Duc à Cardiff, dimanche, mais de là à dire qu'il ne joue pas le jeu de la Coupe d'Europe il n'y a qu'un pas que le centre Thomas Combezou refuse de franchir.

"On ne lâche pas l'affaire avec la H Cup, c'est faux", dit-il dans une interview par téléphone à Reuters.

"Je vais donner un simple exemple: oui, François Trinh-Duc ne jouera pas mais il sera remplacé par Santiago Fernandez. Le demi d'ouverture du XV de France est remplacé par le demi d'ouverture de l'équipe d'Argentine", ajoute-t-il.

Les soupçons sur l'engagement de Montpellier en H Cup tiennent à la présence dans sa poule de l'ogre toulonnais, à la défaite 37-16 qu'il lui a infligée et à un effectif qui n'est peut-être pas capable de rivaliser.

Thomas Combezou n'en soutient pas moins que le fait que Montpellier fasse "tourner son équipe" est "plutôt bien parce que sur le terrain il n'y aura que des joueurs frais, prêts à tout donner et ravis de jouer un match qui fait progresser".

Cardiff, l'adversaire de dimanche, est quatrième et dernier de la poule avec le seul point d'un bonus défensif arraché à Sale, à trois longueurs de Montpellier et Sale et à huit de Toulon.

L'équipe galloise sera elle aussi privée de joueurs majeurs comme Leigh Halfpenny, Bradley Davies ou encore Jamie Roberts, blessés pendant la tournée d'automne du Pays de Galles.

"TRÈS GROS RECRUTEMENT"

"Et bien tant mieux!", plaisante Thomas Combezou avant d'ajouter: "Enfin, ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de pointures en face de nous et qu'il ne faudra pas se méfier."

Le trois-quart centre s'amuse aussi du fait que Cardiff et Montpellier ne se sont jamais rencontrés en Coupe d'Europe.

"Ah bon? Ce sera une grande première alors!", dit-il.

Finaliste du Top 14 en 2011, actuellement cinquième, Montpellier approche la Coupe d'Europe comme un moyen de continuer à progresser et à bâtir son projet, ce qui lui interdit de baisser les bras à la première déception, soutient Thomas Combezou.

"C'est une compétition qu'on joue avec de l'investissement. A Cardiff, on se déplace pour gagner", certifie-t-il.

"Se structurer pour le très haut niveau", est l'objectif du club", ajoute-t-il en précisant "le très haut niveau français et européen".

"On peut actuellement conjuguer le Top 14 et la Coupe d'Europe, et en continuant de travailler et d'acquérir de l'expérience, on sera de plus en plus compétitifs".

Pour preuve, le trois-quart centre rappelle que lui et de nombreuses figures du MHR, Juan Figallo, Martin Bustos Moyano, Benoît Paillaugue et Alex Tulou, ont prolongé leurs contrats cette semaine.

S'ajouteront la saison prochaine à cette base fidèle, les arrivées de Perpignan de Nicolas Mas et Robins Tchale-Watchou.

"Il y a un très gros recrutement, c'est vrai. Montpellier est en train de bien armer ses fondations", se réjouit-il.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant