Rugby. Malaise chez les Bleus

le
0
Rugby. Malaise chez les Bleus
Rugby. Malaise chez les Bleus

Piquées au vif, les « starlettes » ? Un peu, mais pas trop ! Au lendemain de l'explosion médiatique de leur sélectionneur les jugeant en quelque sorte meilleurs sur les photos que sur le terrain, les joueurs du XV de France ont préféré ne pas en rajouter. « Philippe (NDLR : Saint-André) a eu raison de pousser un cri d'alarme, peut-être pour réveiller certains, réagit ainsi l'ailier toulousain Yoann Huget. Dans ces propos, certains se reconnaîtront mais, moi, je ne me sens pas forcément visé. Il nous met devant nos responsabilités. A nous d'assumer nos actes. Ce qui est le plus alarmant, ce sont nos résultats. Il faut remettre le bleu de chauffe. »

En effet, cette équipe de France n'en finit plus de perdre. Philippe Saint-André sera le premier sélectionneur de l'histoire des Bleus à ne pas avoir remporté un seul Tournoi. Après la défaite logique face aux Gallois, la majorité des joueurs a reconnu les lacunes du groupe. Toutefois, pour d'autres, les responsabilités sont à chercher au sein du staff. « Dire publiquement ce genre de choses n'est pas digne d'un grand sélectionneur, confie un international. Ce qui se dit dans le vestiaire doit rester dans le vestiaire. Ce sera néfaste. Il y a un malaise dans ce groupe parce qu'il n'y a pas d'échanges avec le staff et qu'on découvre régulièrement dans les journaux ce qu'ils pensent des joueurs. Personne ne joue libéré parce que tout le monde a peur de perdre sa place. »

« Il faudrait surtout s'interroger sur les raisons qui expliquent que ces joueurs sont bons en club mais nuls en équipe de France », fulmine un agent de plusieurs sélectionnés. Quelles conséquences auront ces déclarations sur le futur des Bleus ? « Les joueurs sont très fiers et ne le vivent pas très bien », poursuit cet agent. « Chacun va réagir différemment mais, en général, ça fait du bien de rappeler les choses, pronostique en revanche un autre international. Piquer les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant