Rugby. Machenaud : «Je me suis remis en question »

le
0
Rugby. Machenaud : «Je me suis remis en question »
Rugby. Machenaud : «Je me suis remis en question »

Il a reçu son cadeau d’anniversaire en avance. Mardi, Maxime Machenaud (27 ans) a été rappelé en équipe de France par Guy Novès. Il n’avait plus porté le maillot bleu depuis la tournée en Australien en juin 2014. Ce mercredi, au centre d’entraînement du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine), le demi de mêlée du Racing 92 avait donc le sourire.

Qu’allez-vous faire pour célébrer votre appel en équipe de France ?

MAXIME MACHENAUD. «Je vais être sage ! Comme tous les ans je ne peux pas fêter mon anniversaire, ni le réveillon mais ça ne pose pas de problème. J’espère fêter la victoire de samedi face à Bordeaux ! De toutes façons, il n’y a pas à fêter une pré-sélection.

Attendiez-vous avec impatience d’être rappelé ?

C’était un objectif, forcément. Il y a eu cette déception de la Coupe du monde. Le fait d’être appelé est un immense bonheur et une fierté.

Qu’avez-vous changé depuis cette tournée en Australie ?

Cela avait été une tournée difficile pour tout le monde, pour moi aussi. Ca a été difficile de la digérer parce qu’il y a eu l’accumulation des matchs. Ca faisait trois ans que je n’avais pas coupé. Ca a été dur mentalement et physiquement. J’ai réussi à bien récupérer depuis. A avoir des phases de préparation aussi. Et forcément ça paie. On voit que physiquement j’ai évolué dans tous les secteurs. Parce que j’ai eu l’opportunité de me reposer à certains moments.

«J'ai tout mis de mon côté pour m'améliorer»

Vous êtes mieux préparé ?

C’est un tout. On essaie de trouver des solutions, de voir comment on peut être meilleur et j’ai mis tout de mon côté pour m’améliorer. Bien-sûr ça passe par la diététique. On a une diététicienne au club. Ca passe aussi par plus de travail, par m’impliquer encore davantage dans la stratégie de l’équipe. Je me suis remis en question. Je l’ai toujours fait mais là peut-être encore plus à cause ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant