Rugby. Lièvremont et Betsen comptent sur vous

le , mis à jour le
0
Rugby. Lièvremont et Betsen comptent sur vous
Rugby. Lièvremont et Betsen comptent sur vous

C’est parti ! Jusqu’au 22 février, les anciens rugbymans Marc Lièvremont et Serge Betsen compteront sur la générosité du public pour soutenir les projets des associations qu’ils parrainent. Depuis ce jeudi soir, une campagne de crowdfunding (financement participatif) a en effet été lancée (cliquez-ici) dans le but de récolter 6 000 euros que se partageraient, à parts égales, les deux associations qu’ils soutiennent depuis plusieurs années : ACTION ENFANCE et la Serge Betsen Academy.

Les deux hommes ont présenté ce projet mis en place dans le cadre du prochain Tournoi des 6 stations (15-21 février). 

«On a eu cette idée commune de profiter de l’événement pour lever des fonds qui vont servir à construire le terrain multisport du onzième village d’Action enfance », explique Marc Lièvremont, 47 ans. Celui-ci verra le jour en août à Monts-sur-Guesnes, dans la Vienne. Ce jeudi soir, dans la cadre de la présentation officielle du Tournoi des six stations, l’ancien sélectionneur a rappelé qu’en tant qu’aîné d’une fratrie de huit enfants (sept garçons, une fille), il lui semblait « évident » de soutenir une association qui réunit, sous un même toit, des fratries victimes de maltraitances ou de graves difficultés familiales.

 

De son côté, Serge Betsen, 41 ans, se dit « fier » d’évoquer ce crowdfunding « qui va permettre l’extension de mon centre de Bangangté, au Cameroun, pour la partie infirmerie, accès à la santé d’un certain nombre d’enfants, et l’achat de matériel médical ».

L’ancien troisième ligne revient sur sa Academy qui vient désormais en aide à 500 enfants au Cameroun : « Quand j’ai pris ma retraite en 2011 je me suis donné comme objectif de mettre beaucoup d’énergie et beaucoup de mon temps pour faire connaître la Serge Betsen Academy et développer ses actions. Ça prend beaucoup de mon temps mais c’est une passion pour continuer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant