Rugby: les Wallabies s'attendent à l'inattendu de la part des Pumas

le
0
CONFRONTATION ENTRE AUSTRALIE ET ARGENTINS LORS DU FOUR NATIONS
CONFRONTATION ENTRE AUSTRALIE ET ARGENTINS LORS DU FOUR NATIONS

par Nick Mulvenney

SYDNEY (Reuters) - Les Wallabies s'attendent à tout et peut-être au pire de la part de Pumas aux griffes aiguisées par le forfait de Will Genia lors de leur première rencontre du Four Nations, samedi, au Skilled Park de Gold Coast.

Invités pour la première fois dans le tournoi de l'hémisphère Sud, les Argentins ont déjà montré leur valeur en obtenant un match nul face à l'Afrique du Sud et en résistant pendant plus d'une heure aux All Blacks à Wellington.

L'Australie en revanche n'a guère brillé face à la Nouvelle-Zélande qui lui a infligé un sévère 22-0 et si elle a battu l'Afrique du Sud, le score (26-19) et la manière ont manqué d'envergure.

Ce match a en outre coûté très cher aux Wallabies avec la grave blessure à un genou qui a mis fin à la saison de leur capitaine Will Genia.

Le demi de mêlée de 24 ans a pris une telle importance qu'il a été titulaire lors de 29 des 31 derniers matches de l'Australie. Sa dernière absence remonte à un test du mois de juin 2010 contre l'Irlande.

"Je pense qu'il est un genre de talisman pour eux", juge le pilier argentin Marcos Ayerza. "Perdre un tel joueur et, qui plus est un capitaine, est une très lourde perte et il faut espérer que nous pourrons en tirer avantage."

Genia sera remplacé par Nick Phipps au poste de demi de mêlée et par Nathan Sharpe comme capitaine.

A 34 ans, le deuxième ligne au crâne rasé jouera son 109e match international et le premier test à se dérouler dans sa ville natale, Gold Coast, sur la côte du Pacifique.

Il aura aussi pour caractéristique samedi d'être le seul titulaire australien à avoir déjà rencontré les Pumas.

"Le principal souvenir que j'ai d'eux c'est la façon pas très orthodoxe avec laquelle ils jouent. Les gars savent que ça va être une rencontre très physique", a-t-il déclaré.

La puissance du pack n'est cependant plus la seule arme des Argentins.

BARNES PRÉFÉRÉ À BEALE

La qualité du jeu qu'ils ont pratiqué face aux All Blacks a poussé le sélectionneur de l'Australie Robbie Deans à remanier sa ligne de trois-quarts pour faire glisser Berrick Barnes à l'arrière à la place de Kurtley Beale et réintégrer Pat McCabe au poste de premier centre.

Le but de l'opération est de façon évidente d'essayer de redonner de la percussion et de la créativité aux trois-quarts.

"Ce que les Pumas savent très bien faire, c'est empêcher les autres de jouer. C'est une équipe très difficile à jouer", a expliqué Robbie Deans. "Personne n'est parvenu à trouver du rythme face à eux."

L'autre changement dans le XV australien a été le remplacement pour blessure du deuxième ligne Sitaleki Timani par Kane Douglas qui vivra sa première titularisation.

Le sélectionneur argentin Santiago Phelan a reconduit le pack qui a fait douter les All Blacks avant qu'ils ne s'imposent 21-5 en fin de match samedi dernier.

Les Pumas aligneront en revanche un nouveau demi de mêlée, Martin Landajo, préféré à Nicolas Vergallo et un nouvel arrière, Lucas Gonzalez Amorosino, qui renvoie Martin Rodriguez sur le banc.

L'Argentine avait battu l'Australie dans le premier test entre les deux pays, il y a 29 ans, à Brisbane, mais les Wallabies ont remporté les neuf rencontres disputées depuis.

Composition des équipes :

Australie : 15-Berrick Barnes, 14-Dom Shipperley, 13-Adam Ashley-Cooper, 12-Pat McCabe, 11-Digby Ioane, 10-Quade Cooper, 9-Nick Phipps, 8-Radike Samo, 7-Michael Hooper, 6-Dave Dennis, 5-Nathan Sharpe (cap), 4-Kane Douglas, 3-Ben Alexander, 2-Tatafu Polota Nau, 1-Benn Robinson.

Argentine : 15-Lucas Gonzalez Amorosino, 14-Gonzalo Camacho, 13-Marcelo Bosch, 12-Santiago Fernandez, 11-Horacio Agulla, 10-Juan Martin Hernandez, 9-Martin Landajo, 8-Juan Martin Fernandez Lobbe (cap), 7-Juan Manuel Leguizamon, 6-Julio Farias Cabello, 5-Patricio Albacete, 4-Manuel Carizza, 3-Juan Figallo, 2-Eusebio Guinazu, 1-Rodrigo Roncero.

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant