Rugby: les Lions changent, pas les Wallabies

le
0
LE SÉLECTIONNEUR DES WALLABIES, ROBBIE DEANS, NE CHANGE PAS SA COMPOSITION D'ÉQUIPE
LE SÉLECTIONNEUR DES WALLABIES, ROBBIE DEANS, NE CHANGE PAS SA COMPOSITION D'ÉQUIPE

par Ian Ransom

MELBOURNE (Reuters) - Le sélectionneur des Wallabies, Robbie Deans, a pardonné à ses oiseaux de nuit James O'Connor et Kurtley Beale alors que celui des Lions, Warren Gatland, a effectué cinq changements pour le deuxième test samedi à Melbourne.

La composition de l'équipe britannique et irlandaise a surpris après la victoire des Lions 23-21 dans le premier test, le week-end dernier.

Deux des changements, celui du pilier anglais Alex Corbisiero par son compatriote Mako Vunipola et celui du deuxième ligne irlandais Paul O'Connell par l'Anglais Geoff Parling, ont certes été forcés par des blessures.

Rares étaient en revanche ceux qui s'attendaient au remplacement du demi de mêlée gallois Mike Phillips par l'Anglais Ben Youngs ou à celui du troisième ligne anglais Tom Croft par le Gallois Dan Lydiate, voire à celui de l'ailier gallois Alex Cuthbert par l'Irlandais Tommy Bowe.

Warren Gatland a expliqué que Phillips, qui ne sera même pas sur le banc ou prendra place l'Irlandais Conor Murray, avait souffert d'un genou.

"Compte tenu de la qualité de nos n°9 qui ont tous fait un excellent travail, la décision a été prise de le laisser au repos par prudence parce qu'il pourrait être un élément important pour le troisième test", a-t-il dit.

Bowe a été titularisé au nom de son expérience supérieure à celle de Cuthbert et parce que, remis de blessure, "il a été très bien cette semaine à l'entraînement", a-t-il ajouté.

Beaucoup moins apprécié cette semaine côté australien a été le comportement de James O'Connor et Kurtley Beale, qui ont été surpris mardi à quatre heures du matin en train de faire la fête avec leurs coéquipiers des Melbourne Rebels battus 35-0 face aux Lions dans le match de semaine.

"SANGLANT"

La Fédération australienne dit avoir la certitude que les deux joueurs n'ont pas bu d'alcool pendant cette soirée et n'ont violé aucune règle car il n'y avait pas de couvre-feu.

Robbie Deans a exprimé son mécontentement mais n'a pas sanctionné les deux fêtards.

"Nous en avons parlé. Il est évident que ce n'était pas une bonne heure pour se faire prendre en photo. Ce n'est pas idéal en terme de sommeil pendant une période d'entraînement."

Peut-être en raison de plusieurs forfaits à l'arrière ou d'un certain manque d'effectif, Robbie Deans n'en a pas moins donné une nouvelle chance à O'Connor à l'ouverture et a titularisé Beale, remplaçant au premier test, à l'arrière.

Le sélectionneur néo-zélandais des Wallabies a offert sa deuxième sélection à l'aile gauche à Joe Tomane. Les centres Christian Leali'ifano et Adam Ashley-Cooper ont été déclarés aptes par les médecins. Israel Folau complètera la ligne de trois-quarts.

Will Genia conserve évidemment le n°9 et la direction du jeu et Robbie Deans a reconduit le pack qui a rivalisé avec celui des Lions et a obtenu la pénalité qui aurait dû permettre à Beale d'arracher la victoire à la dernière minute.

Le pilier Ben Alexander obtiendra ainsi sa 50e sélection et le troisième ligne aile Michael Hooper a été reconduit malgré toutes les spéculations sur un retour de George Smith, vétéran de 32 ans et 110 sélections appelé à la dernière minute.

"C'est sa première semaine de véritable entraînement. Il faut être réaliste, il sera candidat la semaine prochaine", a dit Robbie Deans.

L'entraîneur, dont le poste sera sérieusement menacé si les Wallabies perdent la série, a dit s'attendre à un match "sanglant".

"Le premier test a été rapide et furieux, je pense que celui-ci sera pareil", a-t-il dit.

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant