Rugby: les Bleus terminent l'année sur une défaite

le
0
LES BLEUS S'INCLINENT FACE AUX SPRINGBOKS
LES BLEUS S'INCLINENT FACE AUX SPRINGBOKS

par Simon Carraud

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis (Reuters) - Le XV de France a essuyé samedi au Stade de France sa huitième défaite de l'année, cette fois contre les Springboks sud-africains qui ont parfaitement réussi à bloquer toutes leurs attaques, les unes après les autres (19-10).

Le millésime 2013 se conclut donc sur un bilan peu encourageant - deux victoires et un nul en onze rencontres -, malgré les promesses affichées il y a deux semaines lors de la courte défaite contre les All Blacks néo-zélandais (26-19).

Les hommes de Philippe Saint-André ont pris un essai (2e) - trois si on compte les deux refusés pour des en-avant - et n'en ont marqué qu'un, grâce à Yoann Huget qui a aplati à l'extrême limite du terrain, avec deux Springboks sur le dos (40e).

Ils n'ont donc réussi à se faufiler qu'une fois dans la défense sud-africaine, qui a rempli son rôle comme elle sait très bien le faire, bien aidée par le gabarit et la puissance de ses joueurs.

Les Bleus s'attendaient à devoir relever un sérieux défi physique face à la deuxième nation au classement de l'IRB (International Rugby Board). Mais les Boks n'ont pas eu besoin d'utiliser leurs qualités athlétiques au-dessus du commun pour marquer leur premier essai, dès la deuxième minute.

Sur un contre qui a pris à froid les Bleus et le Stade de France, l'ailier JP Pietersen a galopé vers l'en-but et Morné Steyn, l'ouvreur du Stade Français, a aussitôt transformé l'essai.

Pas affolés par cette entame de match complètement ratée, d'autant que Morgan Parra a raté une pénalité dans les minutes suivantes (12e), les Bleus n'ont pas sombré et ils ont même souvent gardé le ballon pour eux. Sans trop savoir qu'en faire.

Il y a bien ici ou là quelques percées, de l'arrière Brice Dulin notamment, mais la plupart des temps forts ont été gâchés par une mauvaise passe ou une bonne interception des Springboks.

CARTON JAUNE POUR DOMINGO

A la 32e minute, ils ont enfin réussi à construire quelque chose qui ressemblait à une action dans les 22 mètres adverses. Jusqu'à ce que le ballon ne termine dans les mains d'un Sud-Africain...

Thierry Dusautoir et ses coéquipiers ont fini par trouver la solution avec l'essai de Yoann Huget. Encore a-t-il fallu que les arbitres consultent longuement la vidéo pour l'accorder, pour le plus grand soulagement du stade.

Ces cinq points, auxquels se sont ajoutés les deux de la transformation de Morgan Parra, ont permis aux Bleus de rentrer aux vestiaires avec un retard pas encore rédhibitoire (13-7).

Mais la seconde période, comme la première, a très mal commencé avec un essai finalement refusé pour un en-avant puis un autre quelques minutes plus tard, non comptabilisé pour la même raison.

Par la suite, les Bleus n'ont pas davantage réussi à bousculer ces joueurs trop bien ancrés dans le sol et la situation s'est encore détériorée avec le carton jaune infligé à Thomas Domingo pour un plaquage cathédrale sur Bryan Habana (68e).

A la 72e minute, Yoann Huget a tenté d'y aller seul, en envoyant le ballon au pied par-dessus le rideau sud-africain avant de se lancer dans un sprint mais le rebond lui a été défavorable.

Au total, la deuxième période s'est soldée par trois pénalités, une de Morné Steyn et une autre de Pat Lambie pour les Boks, et une de Jean-Marc Doussain pour les Bleus.

Le XV de France, qui n'avait pas encore perdu sur son sol contre les Springboks au XXIe siècle -, en quatre confrontations - a donc essuyé sa deuxième défaite en trois matches durant cette tournée de novembre.

Et, sur l'année 2013, ils n'ont battu que deux nations qui, a priori, ne figurent pas parmi les rivaux possibles pour le titre mondial en 2015, l'Ecosse et les Tonga.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant