Rugby : les Bleus sans Dusautoir pour la revanche face aux Anglais

le , mis à jour à 15:15
0
Rugby : les Bleus sans Dusautoir pour la revanche face aux Anglais
Rugby : les Bleus sans Dusautoir pour la revanche face aux Anglais

Après la défaite à Twickenham (19-14) samedi, les Bleus retrouvent les Anglais ce samedi au Stade de France pour le deuxième match de préparation à la Coupe du monde (18 septembre - 31 octobre) en Angleterre. Thierry Dusautoir, le capitaine, souffrant toujours d’un genou, est forfait. Il est le seul parmi les trente-six du groupe France qui n’aura pas joué avant la révélation de la liste des 31 sélectionnés pour le Mondial, dimanche.

#XVdeFrance Pour les joueurs qui n'ont pas ou peu joué samedi: au programme entrainement en salle et terrain #ANGFRA pic.twitter.com/yLFP2KpIDo— FF Rugby (@FFRugby) 17 Août 2015

«Il sera à 100% pour le match contre l’Ecosse (NDLR : le 5 septembre), a expliqué ce matin à Marcoussis le sélectionneur Philippe Saint-André. C’est le seul joueur qui restera cette semaine dans un processus de préparation et de course. Tous les autres sont prétendants à la sélection. Il y a de fortes chances que les douze qui n’ont pas joué à Twickenham fassent partie des vingt-trois qui seront alignés au Stade de France.»

Verdict jeudi. En attendant, le sélectionneur est revenu sur les points faibles des Bleus, encore trop timorés après six semaines d’une préparation surtout axée sur le travail physique. «On est déçus du résultat final, parce qu’il y avait moyen d’obtenir un meilleur résultat. Mais il y a quand même du positif. On s’est bien déplacés pendant tout le match. On n’a pas connu nos habituels problèmes des fins de première et seconde mi-temps. Notre mêlée a été dominante, on n’a concédé que sept pénalités et Morgan Parra a fait du 100% dans les tirs au but (3 sur 3).»

«Après, c’est vrai, enchaîne-t-il, qu’on a encaissé le deuxième essai sur un premier temps de jeu où l’on est très naïfs. Sur nos temps forts, surtout à quinze contre quatorze, on a manqué aussi de patience. On a perdu des ballons trop rapidement et beaucoup de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant