Rugby : « Les Bleus peuvent cibler l'excellence »

le , mis à jour à 09:04
0
Rugby : « Les Bleus peuvent cibler l'excellence »
Rugby : « Les Bleus peuvent cibler l'excellence »

Consultant pour Canal + et RMC, 12 sélections en équipe de France, Thomas Lombard évoque l'avenir des Bleus.

 

Après ses prestations contre l'Australie et les All Blacks, l'équipe de France peut-elle enfin espérer se retrouver au niveau des meilleurs lors du Tournoi 2017 ?

THOMAS LOMBARD. Oui, elle sera compétitive, elle rivalisera. Maintenant, quand tu t'appelles le XV de France, quand tu vois ce que potentiellement tu as sur le terrain, il va falloir passer à l'étape suivante : gagner. Car la validation des processus et l'équilibre d'un groupe reposent inévitablement sur la victoire. Je dirais que la balance est à l'équilibre, mais il faut que la performance soit validée. On ne pourra pas se satisfaire longtemps de dire : « C'est une défaite encourageante. »

 

Cette tournée n'est-elle justement pas trompeuse ?

Oui, elle peut l'être. Mais ce que démontrent ces deux matchs, c'est que les Bleus peuvent cibler l'excellence. On a la perspective intéressante d'un Tournoi très relevé. On va pouvoir se tester face à des équipes hyper compétitives comme le montrent leurs résultats, ce qui n'est pas notre cas. Ça sera peut-être le point de bascule.

 

La France va pouvoir rivaliser avec l'Angleterre et l'Irlande ?

Ce sera un contexte différent, car on va aller chez ces deux nations, ce qui est plus complexe. Ce seront des tests grandeur nature. Il ne faut pas occulter le travail réalisé, la progression et le changement de visage de cette équipe en l'espace d'un an. En dix matchs, il y a une transfiguration qui fait du bien au rugby français et qui fait plaisir aux observateurs.

 

D'autant que les Bleus partent de très loin...

On part toujours de quelque part. On parle de notre fiasco (NDLR : la défaite 62-13 en Coupe du monde contre les Blacks), mais les Anglais aussi sont partis de loin puisqu'ils ne s'étaient même pas qualifiés pour les quarts. Or, à l'issue du Tournoi, s'ils gagnent tous leurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant