Rugby : les Bleues en demi-finale de la Coupe du Monde

le
0
Rugby : les Bleues en demi-finale de la Coupe du Monde
Rugby : les Bleues en demi-finale de la Coupe du Monde

Le rêve se rapproche. En s'imposant contre l'Australie hier soir à Marcoussis (17-3), l'équipe de France a validé son billet pour les demi-finales de sa Coupe du monde. Mercredi au stade Jean-Bouin à Paris, les Bleues affronteront le Canada avec le statut de grandes favorites. Car depuis le début de la compétition, les joueuses de Nathalie Amiel impressionnent.

Dans le jeu, en conquête, mais aussi par leur intelligence tactique. Face à une équipe qu'elles n'avaient plus affrontée depuis quatre ans, elles ont en effet su modifier leur plan de jeu en cours de partie pour faire la différence.

Accrocheuses en défense, parfois truqueuses, les Australiennes ont dans un premier temps complètement désorganisé le système de jeu tricolore qui avait fait merveille contre le Pays de Galles (26-0) et l'Afrique du Sud (55-3). Privées de ballons pendant vingt minutes, les Bleues se sont intelligemment adaptées en se concentrant sur l'une de leurs grandes forces, le jeu d'avants. Multipliant les groupés pénétrants, elles ont mis leurs adversaires sur le reculoir, les poussant régulièrement à la faute.

«Elles nous ont fracassé mais on a pas lâché»

En supériorité numérique après l'exclusion temporaire de la capitaine australienne Shannon Perry (29e), les Françaises ont été logiquement récompensées d'un essai de pénalité avant la mi-temps (10-3, 35e). Loin d'être rassasiées par ce maigre avantage, elles ont continué sur le même rythme en seconde période. Et c'est sur un énième ballon porté que la capitaine Gaëlle Mignot a aplati dans l'en-but pour l'essai du break, l'essai de la victoire (17-3, 50e).

L'Australie a bien tenté de réagir dans le dernier quart d'heure, mais la défense française a une nouvelle fois été impériale. En trois matchs, elle n'a encaissé que six points. « On n'a une nouvelle fois pas pris d'essai, c'est une satisfaction », se réjouit la troisième ligne Safi N'Diaye. Troisièmes lors ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant