Rugby: les All Blacks maintiennent leur emprise

le
0
LES ALL BLACKS DOMINENT LES WALLABIES 22 À 0
LES ALL BLACKS DOMINENT LES WALLABIES 22 À 0

par Greg Stutchbury

AUCKLAND (Reuters) - Par une domination totale, 17 points au pied de Dan Carter et un superbe essai collectif, la Nouvelle-Zélande a battu l'Australie 22-0 samedi à Auckland en match du Four Nations et de la Bledisloe Cup.

Avec deux victoires en deux rencontres sur les Wallabies, les All Blacks conservent le trophée qui les oppose chaque année aux Australiens et qu'ils n'ont plus cédé depuis 2003.

Ils n'ont plus perdu sur la pelouse de l'Eden Park face à leurs voisins et rivaux depuis 1986 et les ont battus 14 fois sur les 17 qui ont opposé les deux équipes depuis que Robbie Deans, de nationalité néo-zélandaise, entraîne les Wallabies.

Les deux équipes se rencontreront une nouvelle fois pour un troisième match de la Bledisloe Cup qui sera sans enjeu et ne comptera pas pour les Four Nations disputés en matches aller et retour entre les quatre nations majeures de l'hémisphère sud.

L'autre rencontre de la deuxième journée du tournoi opposait l'Argentine à l'Afrique du sud à Mendoza dans les Andes, dans un stade fait pour décupler les ardeurs des Pumas puisqu'il porte le nom de Malvinas Argentinas (Malouines argentines).

Le résultat du match Nouvelle-Zélande-Australie de samedi écarte pratiquement toute menace australienne sur les All Blacks et met sur la sellette Robbie Deans que la presse de Sydney dit déjà sur un siège éjectable depuis la défaite des Wallabies face aux All Blacks en demi-finale de la dernière Coupe du monde.

Comme le 16 octobre lors de ce match remporté 20-6 sur la route de leur deuxième sacre mondial, les Néo-Zélandais ont étouffé les Australiens.

"Je suis très fier de conserver la Bledisloe Cup pour une année supplémentaire et je suis très fier de la façon dont les gars ont fait leur travail", a déclaré le capitaine, Richie McCaw.

OCCASIONS RATÉES

La domination des All Blacks a été telle que les Wallabies ont joué l'essentiel de la rencontre dans leur moitié de terrain. Ils ont dû attendre la 51e minute pour bénéficier d'une pénalité à portée des poteaux. Comble d'infortune, ils ont préféré aller chercher une pénaltouche et l'ont perdue.

C'est à peu près au même moment, dans les dix premières minutes de la deuxième mi-temps, que les All Blacks ont tué le match lorsque Carter a réussi sa quatrième pénalité et Dagg a marqué son essai.

Carter a ajouté la transformation puis un cinquième but et les All Blacks ont creusé un écart définitif 22-0.

Ils ne menaient pourtant que 9-0 à la mi-temps malgré l'expulsion temporaire du demi de mêlée et capitaine australien Will Genia pour "faute professionnelle".

"Nous pensions que nous étions dans le match" à la mi-temps, a déclaré Will Genia.

Les Wallabies s'étaient effectivement montrés plus combatifs que lors de leur défaite 27-19 à Sydney le week-end dernier.

Ils ont en revanche souffert une nouvelle fois du manque de tranchant et de réalisme de leurs trois-quarts malgré le retour de l'ouvreur Quade Cooper après dix mois d'absence sur blessure.

Les All Blacks auraient en outre pu gonfler le score sans quelques maladresses ou mauvais choix.

"Nous avons galvaudé quelques occasions par manque de patience. Nous avons ouvert des espaces et nous nous sommes retrouvés à une demi-passe de l'essai mais parfois il faut garder le ballon pour créer le regroupement supplémentaire qui fait la différence entre marquer ou pas", a regretté McCaw.

"En fin de compte", a-t-il ajouté, "une victoire sur les Wallabies est toujours un bonheur et en remporter deux d'affilée est formidable".

La Nouvelle-Zélande jouera son prochain match à domicile contre l'Argentine le 8 septembre pendant que l'Australie accueillera l'Afrique du Sud.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant