Rugby: les All Blacks chipent la victoire aux Springboks

le
0
LES ALL BLACKS DOMINENT LES SPRINGBOKS 21-11
LES ALL BLACKS DOMINENT LES SPRINGBOKS 21-11

par Greg Stutchbury

DUNEDIN, Nouvelle-Zélande (Reuters) - Les All Blacks ont battu les Springboks 21-11 à Dunedin, samedi, et ont pris une sérieuse option sur la victoire dans le premier Four Nations mais leur succès a été essentiellement dû à la défaillance des buteurs sud-africains.

L'ouvreur Morne Steyn, son remplaçant Johan Goosen et le centre Francois Steyn ont raté l'occasion de marquer 20 points qui auraient fait la différence même si les Néo-Zélandais ont marqué deux essais par Israel Dagg et Aaron Smith contre un au Sud-Africain Bryan Habana.

"C'était des coups de pied de loin mais d'habitude leurs buteurs les marquent. Nous ne pouvons que leur dire merci de les avoir ratés", a déclaré le capitaine des All Blacks, Richie McCaw.

"Ils ont pratiqué un rugby très physique et nous ont agressés d'entrée mais nous nous attendions à ce type de match. Contre eux, c'est toujours comme ça", a-t-il ajouté.

"Je suis très fier de la façon dont les gars ont gardé leur sang-froid mais nous nous sommes bien sonné les cloches à l'ancienne et, ouais, je suis juste heureux d'avoir gagné."

Les Springboks qui étaient arrivés à Dunedin avec une victoire et un match nul face à l'Argentine et une défaite face à l'Australie dans leurs trois premiers matches du Four Nations, sont restés fidèles à leur jeu d'occupation du terrain grâce aux chandelles de Morne Steyn.

CARTON JAUNE

L'arrière néo-zélandais Israel Dagg a marqué le seul essai de la première mi-temps après deux passes dans le placage du deuxième ligne Sam Whitelock et du n°8 Kieran Read.

Les Springboks auraient néanmoins pu mener 18-5 à la mi-temps si les deux Steyn avaient converti les pénalités concédées par les Néo-Zélandais à leur jeu de pression.

Bryan Habana a fait parler sa classe en début de seconde période. Son essai marqué après une passe à plat du demi de mêlée Ruan Pienaar et un petit coup de pied pour lui-même repris juste devant l'en-but a donné l'avantage aux Springboks 8-5.

Le demi de mêlée remplaçant néo-zélandais Aaron Smith a répliqué sur un exploit individuel à l'heure de jeu. Quatre minutes plus tard, le pilier remplaçant Dean Greyling a donné un coup de poing à McCaw qui lui a valu un carton jaune et a laissé les Springboks jouer à 14 pendant dix minutes.

La botte d'Aaron Cruden, auteur de deux pénalités en fin de match, a finalement scellé la victoire des champions du monde invaincus dans leurs quatre premiers matches du tournoi.

"Je ne pense pas que beaucoup de gens nous donnaient une chance de gagner", a déclaré le capitaine sud-africain Jean de Villiers.

"Notre jeu au pied n'a pas été très bon mais maintenir la meilleure équipe du monde sous pression pendant 80 minutes représente déjà un grand progrès."

L'Afrique du Sud recevra l'Australie lors de son prochain match le 29 septembre. La Nouvelle-Zélande se déplacera en Argentine le même jour.

Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Pierre Sérisier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant