Rugby: le XV de France découvre sa "philosophie de jeu"

le
0

par Mathieu Baratas

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Avec un ex-directeur du rugby de Toulon, un entraîneur de Toulouse et un directeur de rugby de Biarritz, le nouveau staff du XV de France a produit une "philosophie de jeu" partagée par tous et adaptée aux contraintes de l'organisation du XV de France.

Le manager et sélectionneur Philippe Saint-André, le Toulousain Yannick Bru et le Biarrot Patrice Lagisquet ont profité d'un stage de trois jours organisé au Centre national du rugby de Marcoussis pour faire connaissance avec les joueurs, indiquer leur orientation de jeu et poser des jalons.

Avec seulement quatre séances de rugby, une de vidéo, quelques discussions collectives et des entretiens individuels, et un cahier de jeu distribué aux trente joueurs, le staff a vite pris conscience du manque de temps pour arriver à ses fins.

"On vient du Top 14 et on connaît la problématique du XV de France", a dit Bru, responsable des avants.

"On a beaucoup échangé sur la nécessité de ne pas être trop ambitieux et de donner des outils simples pour que les joueurs puissent se les approprier dans un minimum de temps. L'équation au niveau de l'équipe de France est toujours la même: peu d'entraînement."

A la différence du staff précédent, le nouvel encadrement assume une conception plus pragmatique du jeu, compte tenu des contraintes irréductibles à l'organisation du XV de France ainsi que de ses forces historiques.

"UN HÉRITAGE TRÈS RICHE"

Le travail en trinôme s'est effectué en trois temps: le temps de l'échange, celui de l'argumentation et de l'arbitrage, et le temps de la mise en place.

"Simple ne veut pas dire simpliste. C'est un système commun sur lequel on a travaillé ensemble. Ce n'est pas plus un système qui vient d'une équipe ou d'un club. On a essayé de bâtir quelque chose qu'on aimerait voir fonctionner en équipe de France", a dit Lagisquet, chargé des arrières et directeur du rugby à Biarritz.

Sans renier le passé, le trio a composé un projet de jeu comme une synthèse de leurs expériences et de leurs compétences tout en intégrant "l'héritage très riche du XV de France" et en valorisant ses points forts.

"Un, s'appuyer sur ce qui fait le charme et la force du rugby français, une grosse solidité sur les bases, des valeurs de solidarité et un gros caractère dans l'affrontement. Deux, d'un point de vue opérationnel, il y a des outils donnés aux joueurs pour mieux gérer les situations offensives et défensives. Certains l'appellent cadre de jeu, projet ou système, on préfère parler d'une philosophie qui est issue de nos expériences communes", a résumé Bru

Face à des joueurs plus que jamais impliqués en équipe nationale, le staff a apprécié leur capacité d'apprentissage des nouveaux systèmes défensifs et offensifs.

Les entraînements sont dirigés tour à tour par un des membres du trio selon ses compétences et ses domaines d'attribution, chacun s'autorisant à proposer quelques "ajustements" dans le domaine des autres.

Mais c'est bien Philippe Saint-André, seul, qui annoncera jeudi la liste des 23 joueurs retenus pour le premier match du Tournoi contre l'Italie, le 4 février au Stade de France.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant