Rugby : le tour de force de Toulouse face à Toulon (24-34)

le
0
Rugby : le tour de force de Toulouse face à Toulon (24-34)
Rugby : le tour de force de Toulouse face à Toulon (24-34)

Toulouse s'est imposé sur le fil contre le champion de France en titre Toulon (24-34) lors de la 21ème journée du Top 14. Une rencontre délocalisée au Stade Vélodrome, qui a enregistré un record d'affluence avec 64 819 spectateurs (le record du top 14 demeure la finale 2013 entre Toulon et Castres avec plus de 80.000 personnes).

De retour à l'ouverture après six mois d'absence en raison d'une blessure à l'épaule, Frédéric Michalak ouvrait le score sur pénalité dès la troisième minute de jeu avant de connaître deux échecs face aux poteaux. En supériorité numérique après le carton jaune de Flynn, Toulon en profitait pour aggraver la marque avec un essai en contre-attaque de Tuisova (22ème). Lançé le long de la touche, l'ailier fidjien remettait ça peu après la demi-heure de jeu alors que Gaël Fickou quittait les siens, touché au genou gauche. Le trois-quarts centre international souffrirait d'une entorse.

Harinodoquy : «On va savourer cette victoire qui nous fait du bien»

Avant la mi-temps, Doussain réduisait l'écart pour Toulouse grâce à un essai transformé par McAlister. Et dès le retour des vestiaires, Médard ramenait les siens au score avec un essai une nouvelle fois transformé par McAlister. Après deux nouvelles pénalités marquées, Michalak quittait la pelouse sous les acclamations du public toulonnais. Et alors qu'on pensait que Toulon avait fait le plus dur, la rencontre allait s'emballer.

Au terme d'une superbe action collective emmenée par Clerc, Médard aplatissait entre les perches et donnait l'avantage à Toulouse pour la première fois à moins de dix minutes de la fin de la rencontre. Les hommes de Guy Novès renversaient totalement la tendance avec un nouvel essai inscrit en contre par Vermaak.

« C'est la surprise, a déclaré le troisième ligne toulousain Imanol Harinordoquy au micro de Canal+ à l'issue de la rencontre. On jouait la meilleure équipe d'Europe. On a été mené logiquement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant