Rugby : le Stade Français sombre à Oyonnax (25-12)

le , mis à jour à 19:51
0
Rugby : le Stade Français sombre à Oyonnax (25-12)
Rugby : le Stade Français sombre à Oyonnax (25-12)

Un soleil printanier, un terrain synthétique comme neuf : tout était réuni ce dimanche après-midi, à Oyonnax, pour la 11e journée du Top—, pour que le Stade Français reprenne sa route vers le haut du classement. Las. Le champion de France a en fait sombré chez un concurrent direct au maintien.Dès la 4e minute, le ton était donné avec un drop de Steyn contré.

Certes, Paris allait répondre à toutes les pénalités réussies par Lespinas (9e,—e, 20e). Steyn réussissait les siennes (13e, 24e, 35e) et, à la pause, le deux équipes rentraient au vestiaire à égalité (9-9). Mais le Stade Français avait souffert. Pire, il avait déjà perdu deux joueurs au même poste : après Doumayrou, sans doute claqué dès le 24e minute, Bosman, qui l'avait remplacé, quittait à son tour le terrain remplacé par Raisuque (37e).

Pas un temps à mettre un ours dehors! #Oyonnax #StadeFrançais #BoxingDay #Top14 pic.twitter.com/UJCAfiJnFM— Le Parisien - Sports (@LeParisienSport) December 27, 2015

Paris s'enfonce dans la crise

Dans une ambiance de plus en plus électrique - Silvère Tian provoquant successivement Camara, Bosman puis Papé - Steyn tapait bientôt ses pénalités sous la bronca et les bruits de tribunes métalliques. Cela ne le déconcentrait pas et le demi d'ouverture donnait l'avantage à Paris pour la première fois (12-9, 42e).Cela ne durait pas. Et Paris encaissait un essai à la suite d'une incroyable erreur d'inattention : personne ne suivait la pénalité de Lespinas qui rebondissait sur le poteau et terminait dans les bras de Yobo qui marquait (16-12, 45e). Lespinas agravait la marque (19-12, 50e).

Paris déjouait, multipliait les fautes techniques. Le public chantait. Camara écopait d'un carton jaune pour avoir retourné un adversaire (62e). Genia oubliait de jouait un bon ballon et se faisait contrer (71e) sur le seul ballon d'attaque parisien exploitable de la seconde période. Oyonnax obtenait deux pénalités ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant