Rugby: le Stade Français continue d'intégrer ses recrues

le
0

PARIS (Reuters) - Vainqueur à Worcester, principal concurrent pour la qualification, le Stade Français va poursuivre l'intégration de ses nouvelles têtes face aux Roumains de Bucarest, vendredi lors de la deuxième Journée de Challenge Européen.

Remanié par l'arrivée de 20 recrues, dont certaines ont atterri après le mondial en Nouvelle-Zélande, Paris a besoin de travailler la cohésion et les repères collectifs.

"On a fait un gros travail d'intégration des membres de l'équipe, pas seulement en début de saison mais aussi avec le retour des 10 joueurs de la Coupe de monde", a dit l'entraîneur Michael Cheika.

"Seul le temps passé à jouer ensemble peut résoudre ce souci d'intégration, mais on compte deux bons matches d'affilée maintenant, ça aide pour la cohésion."

Dans une poule faible où seul Worcester pouvait contester la première place, Cheika va faire tourner l'équipe pour donner du temps de jeu aux jeunes du centre de formation et aux remplaçants.

"On va faire jouer de nouveaux gars contre Bucarest mais on ne va pas prendre cette équipe à la légère car on sait bien les soucis qu'elle nous a posés la saison dernière, surtout sur le plan physique. Cette année, on ne se laissera pas surprendre", a dit Cheika.

"Nos joueurs doivent comprendre que s'ils veulent tenter leur chance en Top 14, ou s'ils veulent passer dans l'équipe première, ils doivent profiter de chaque minute dont ils disposent car la concurrence aux postes est accrue cette saison", a-t-il ajouté.

Finaliste de la compétition l'an dernier, battu par les Harlequins de Londres (19-18), Paris peut recevoir le quart et la demi-finale en cas de succès bonifiés sur Bucarest puis sur les Italiens de Crociati lors des deux prochaines journées.

Mathieu Baratas, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant